Aller au contenu

admettre

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi

[Sepe]

Palî

[Sepe]

admettre \ad.mɛtʁ\ palî tî mbenze

  1. yê daä
    • Nous sommes si éloignés de connaître tous les agens Modèle:sic ! de la nature, et leurs divers modes d’action ; qu’il ne serait pas philosophique de nier les phénomènes, uniquement parce qu’ils sont inexplicables dans l’état actuel de nos connaissances. Seulement, nous devons les examiner avec une attention d’autant plus scrupuleuse, qu’il paraît plus difficile de les admettre ; et c’est ici que le calcul des probabilités devient indispensable, pour déterminer jusqu’à quel point il faut multiplier les observations ou les expériences, afin d’obtenir en faveur des agens Modèle:sic ! qu’elles indiquent, une probabilité supérieure aux raisons que l’on peut avoir d’ailleurs, de ne pas les admettre. — (Pierre-Simon de LaplaceEssai philosophique sur les probabilités , Mme Ve Courcier, Paris, 1814 (2e édition) → dîko mbëtï)
    • Notre grand botaniste Tournefort, se fondant principalement sur les observations qu’il avait faites dans la grotte d’Antiparos, et, comme l’a dit Fontenelle, transformant tout en ce qu’il aimait le mieux, avait admis la végétation des pierres. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, « Les Métamorphoses et la généagénèse » na Revue des Deux Mondes , 1856, 2e période, tome 3, âlêmbëtï 496-519)
    • Si l’on admet que, pour végéter, la plante doive retirer du sol les principes minéraux qui lui sont nécessaires, il n’y a plus d’espèces préférantes ni indifférentes, mais uniquement des espèces propres à tel ou tel sol. — (Bulletin de la Société Botanique de France , 1858, vol.5, lêmbëtï 73)
    • En admettant donc que les engrais fertilisent le sol en suppléant à la déperdition des matières azotées contenues dans les débris végétaux qui s'épuisent, débris renfermés dans le sol, on peut poser le principe fondamental suivant : « […] ». — (Jean-Augustin Barral, « Application de la chimie à l'agriculture » na sous la direction de Alexandre BixioJournal d'agriculture pratique et de jardinage , Paris : Librairie agricole de la Maison Rustique, I : Culture, 2e série, tome 1 (juillet 1843-juin 1844), lêmbëtï 247)
    • Les honnêtes gens dorment à cette heure là. Oh ! Il y a bien quelques insomniaques qui reluquent entre les lattes des persiennes, mais personne ne l’admettra jamais. — (André Jacques, « Une aventure d'Alexandre Jobin » na Éditions Québec Amérique, 2009 , tome 3 : La Commanderie)

Âlïndïpa

[Sepe]