borgne

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

borgne \bɔʁɲ\ linô kôlï wala linô gâtï

  1. (Sêndânganga) ...
    • Une tête d’aristocrate, fine et pâle, des cheveux noirs comme des quilles, et rien qu’un œil, l’autre est mort d’un coup d’épée, voilà longtemps. Mais celui qui reste est si brillant, si vivant, si interrogeant, qu’on ne peut pas dire que le marquis est borgne. Il a deux yeux dans le même œil, voilà tout. — (Alphonse DaudetLe Petit Chose , 1868, rééd. Le Livre de Poche, lêmbëtï 133)
    • D'abord, Yasmina pleura, parce que Mohammed était borgne et très laid et parce que c'était si subit et si imprévu, ce mariage. — (Isabelle EberhardtYasmina , 1902)
    • Les roulottes se traînent au flanc droit de la chaussée, ras à l’accotement, pour que le cheval, qui est borgne à gauche, se croie dans une prairie et avance par plaisir. — (Jean GiraudouxProvinciales , Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 100)
  2. (Könöngö) ...
  3. (Gbâmangbôkô) ...
  4. (Sêndâkodë-da) ... → bâa aveugle
    • Tout à l'heure, en traversant une petite ville, à je ne sais quelle fenêtre borgne, dans une rue triste et terne, j'ai vu un corsage de velours noir se pencher à demi. — (Hippolyte TaineVoyage en Italie , vol.2, 1866)
  5. ...
    • Une ruelle borgne, peu sûre, pas éclairée et pas pavée. — (Barbusse, Le Feu , 1916)
  6. (Na sïönî nî) ...
    • Peu à peu, il agrandit son établissement, lui adjoignit un hôtel borgne où de savantes « passes » lui assurèrent de larges profits. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette , Paris: Éditions de l’Épi, 1930)
  7. ...

Pandôo [Sepe]

borgne \bɔʁɲ\ linô kôlï wala linô gâtï

  1. (Sêndânganga) wafängö-lê
    • Elle a épousé un borgne.
    • C’est un méchant borgne.
    • C’est Quasimodo, le bossu de Notre-Dame ! Quasimodo le borgne ! Quasimodo le bancal ! — (Victor HugoNotre-Dame de Paris , 1831)

Âlïndïpa[Sepe]