offenser

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

offenser \ɔ.fɑ̃.se\ palî tî mbenze

  1. zonga
    • — Allons, mon parrain, merci bien pour vos bontés. Portez vous donc bien, et excusez-moi si je vous ai offensé. (Ce qui équivaut, dans le style du pays, à s’excuser de n’avoir pas pu bien recevoir son hôte, ou de ne pas avoir su le complimenter dignement.)— (George SandJeanne, 1844)
    • Le cocher, un jeune homme vêtu à peu près comme un paysan, me cria dans le bruit de la voiture qui s’ébranlait à nouveau : « Sans intention de vous offenser ! » — (Julien GreenLe voyageur sur la terre, 1927, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 46)
    • Offenserais-je le Très-Haut si à la messe dimanche prochain, j'ai pour mes paroissiens une intention particulière ? — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • Il l’a gravement offensé.
    • Offenser la mémoire
  2. ...
    • Un son trop aigre offense l’oreille.
  3. (Zäzämä) ...
    • De telles paroles offensent les oreilles.
    • Les louanges excessives offensent la modestie.
    • Offenser la bienséance.
  4. (Zäzämä) ...
    • Accoudée à la fenêtre basse, je respire l’odeur humaine, aggravée de fleur morte et de pétrole, qui offense le jardin. — (ColetteLa maison de Claudine, Hachette, 1922, réédition Le Livre de Poche, 1960, lêmbëtï 63)
    • Des cris de femme offensèrent le silence, puis des rires et des voix à l’accent étranger.— (Ernest PérochonLes Gardiennes, 1924, réédition Les Moissons, 2021, lêmbëtï 197)

Âlïndïpa[Sepe]