Aller au contenu

peinture

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi

[Sepe]

Pandôo

[Sepe]

peinture \pɛ̃.tyʁ\ linô gâlï

  1. (Yê tî nzorôko) yê tî nzorôko
    • Au fond, dans la pénombre, Bern était accroupi et décapait un vieux vaisselier au chalumeau. Des couches de peinture faisaient des cloques noires sous la flamme bleue. L'odeur était un mélange de bois carbonisé et de métal. — (Peter Temple, Séquelles , traduit de l'anglais (Australie) par Mireille Vignol, Éditions Gallimard, 2016)
  2. mbamba
    • […], il fit une seconde halte pour lire ces mots : À la Belle-Étoile, écrits en légende sous une peinture qui représentait le simulacre le plus flatteur pour un voyageur affamé : c’était une volaille rôtissant au milieu d’un ciel noir, […]. — (Alexandre DumasLa Reine Margot , 1886)
    • […] l'homme était exquis. Il bibelotait. Il fréquentait la salle Drouot, y achetait du mobilier, de la peinture, des livres rares […]. — (Francis CarcoImages cachées , 1928)
    • […], et une peinture sous verre, fixée sur la façade, représentait une femme appétissante aux yeux noirs qui, frileusement, s'emmitouflait de fourrures. — (Francis CarcoL’Homme de minuit , 1938)
    • Cette peinture, tante Grédel, représente deux amoureux qui s’aiment plus qu’on ne peut dire : Joseph Bertha et Catherine Bauer ; Joseph offre un bouquet de roses à son amoureuse, qui étend la main pour le prendre. — (Erckmann-ChatrianHistoire d’un conscrit de 1813 , J. Hetzel, 1864)

Âlïndïpa

[Sepe]
  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï