à

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : a-, A

Farânzi[Sepe]

Tähüzü [Sepe]

à \ɑ\ wala \a\

  1. na
    • Puiser de l’eau à une fontaine.
    • Prendre à un tas.
    • La poésie grecque commence à Homère.
    • À la nuit, on apprit que la division de Forton avait eu un engagement sérieux, du côté de Mars-la-Tour. — (Paul et Victor MargueritteLe Désastre, p.184, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • Il se termine avec la mort de Maurice Duplessis, à l'aube de ce qu'on appelle la Révolution tranquille. — (Jacques LacoursièreHistoire populaire du Québec: 1896 à 1960, tome 4, Septentrion, 1995)
    • Les cloches sonnent à midi.
    • À ma mort, il héritera de cette maison.
    • À la troisième sommation, ils se retirèrent.
    • Louer à l’année.
    • À bientôt.
    • Ils sont partis à l’anglaise.
    • Aller à la débandade.
    • À la hâte.
    • À l’improviste.
    • À merveille.
    • À la légère.
    • À la diable.
    • Pêcher à la ligne.
    • Jouer à la paume.
    • Se battre à l’épée, au pistolet.
    • Mesurer à l’aune, au mètre.
    • Dessiner à la plume.
    • Tracer au crayon, au compas.
    • Travailler à l’aiguille.
    • Et vous me dites que votre mère – une vraie musicienne, elle, j’en suis sûre – a fait acheter à votre père un piano exprès pour vous ? — (Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père, Babel, lêmbëtï 140)
    • J’ai bien entendu dire tout à l’heure à une dame que vous aviez une fièvre cérébrale. — (George SandLe Secrétaire intime, La Bibliothèque électronique du Québec, lêmbëtï 177)
    • Ce livre est à moi.
    • Cette ferme appartient à mon père.
    • Rendez à César ce qui est à César.
    • Il a un style, une manière bien à lui.
    • Donner une bague à quelqu’un.
    • J’ai prêté ce livre à mon frère.
    • Enseigner la géographie à un enfant.
    • Écrire à son ami.
    • Obéir à la loi.
    • Il demande à sortir.
    • Louer une maison à trois.
    • Être à deux de jeu.
    • Ils dansaient à qui mieux mieux.
    • C’est à qui ne partira point.
    • Tirons à qui fera, à qui jouera le premier.
    • Ils s’empressaient à qui lui plairait davantage.
    • Disputer à qui obtiendra une faveur.
    • À Dieu très bon et très grand.
    • Hymne à Vénus.
    • À Monsieur le Ministre des finances…
    • À moi ! À l’assassin ! Au secours !
    • Au Cheval blanc.
    • À la Boule d’or.
    • Le temps que j’ai à vivre → pendant lequel je dois vivre.
    • L’argent que j’ai à dépenser → que je peux ou que je dois dépenser.
    • Elle s’enjoyait des après-midi à leur courir après, jouer avec eux dans le parc, leur donner à manger, les dorloter. — (Céline Chevet, La fille qui tressait les nuages, Éditions du Chat Noir, 2018, chap. 4)
    • Verser à boire.
    • Il n’a pas à manger.
    • Il ne trouve pas à s’occuper.
    • Il y aurait à craindre.
    • Trouver à redire.
    • Il n’y a pas à balancer.
    • N’avoir rien à répliquer, ne trouver rien à répondre, ne trouver rien à redire.
    • Cinq à six lieues.
    • Vingt à trente personnes.
    • Quinze à vingt francs.
    • Il est amoureux à la folie.
    • Je suis malade à garder le lit.
    • Souffrir à crier.
    • Il en est plus à craindre.
    • Il n’en est que plus à estimer.
    • Vous n’avez qu’à parler, qu’à vouloir, etc.
    • Cela n’est pas à dédaigner → on doit en tenir compte.
    • Je suis encore à savoir comment… → J’ignore comment…
    • Je suis ici à l’attendre.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï