éducation

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : education

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

éducation \e.dy.ka.sjɔ̃\ linô gâlï

  1. fängö-yê
    • Il n’existe au Pérou aucune institution pour l’éducation de l’un ou de l’autre sexe ; l’intelligence ne s’y développe que par les forces natives. — (Flora Tristan;, « Les Femmes de Lima » na Revue de Paris , 1836, t. 32)
    • Les hommes qui ont reçu une éducation primaire ont, en général, la superstition du livre, et ils attribuent facilement du génie aux gens qui occupent beaucoup l'attention du monde lettré. — (Georges Sorel, « Lettre à Daniel Halévy » na 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence , 1908)
    • En Allemagne, en France, et même dans l’Angleterre victorienne, la montée de l’autoritarisme familial produit des schizophrènes, des suicidés, des alcooliques. L'éducation devient persécution. — (Emmanuel ToddLe Fou et le Prolétaire , 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, lêmbëtï 114)
    • L'éducation peut être définie comme un double mouvement qui porte à la fois vers l'extérieur et à l'intérieur de soi. — (Raphaël Arteau, « McNeil » na La perte et l'héritage , Boréal, Montréal, 2018, lêmbëtï 62)
  2. (Ndê) ...
    • L’éducation moyenne atteignait un niveau extraordinaire, et, à l’aube du XXe siècle, on trouvait relativement peu de gens, dans l’Europe occidentale, qui ne sussent lire et écrire. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 407)
  3. ...
    • L’éducation de la démocratie.
    • Il se voue à l’éducation du peuple.
  4. ...
    • L’éducation de l’œil, de l’oreille, du goût.
  5. ...
    • Toutes les ressources d'une éducation brillante, tous les souvenirs d'une jeunesse passée dans les plus nobles cours de l'Europe, furent employés pour me plaire. — (Alexandre DumasLes Mille et Un Fantômes)
    • Ces marchands sont généralement des hommes d'excellente éducation, parlant plusieurs langues avec cette facilité propre aux peuples Scandinaves ; […]. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla , Paris : E. Plon & Cie, 1883, lêmbëtï 58)
    • Très vite, l'éducation de son esprit et de son caractère se faisait, dans ce milieu si restreint où il voyait, comme en raccourci, toutes les laideurs, qui, ailleurs, lui eussent échappé, éparpillées dans la foule bigarrée et mobile. — (Isabelle EberhardtLe Major , 1903)
  6. (Könöngö) ...
    • La Girafe dans son pays natal, broute la sommité des arbres, […] : ce qui a décidé de son changement d’habitudes, ce sont les premiers mois de son éducation en domesticité. — (Étienne Geoffroy Saint-HilaireQuelques Considérations sur la Girafe , 1827)
    • L’ éducation des vers à soie diffère suivant les climats. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1ère partie: Fibres animales & minérales , Encyclopédie Roret, 1914)
    • Le ver à soie a un remarquable pouvoir de croissance: […] Son éducation est donc en grande partie une affaire de nourrissage intensif, d'« embouche» pour reprendre l'expression utilisée par J.P. Digard. — (Françoise Clavairolle, Le magnan et l'arbre d'or , 2003, lêmbëtï 145)
    • Pour les équidés, et notamment pour les ânes, certains éleveurs préfèrent parler d’éducation, plutôt que de dressage. Il est vrai que pour ces animaux, l’accoutumance à l’homme et le dressage peuvent être très progressifs et démarrer dès le sevrage (soit avant un an). — (Lhoste Philippe, Havard Michel, Vall Eric, La traction animale , 224 p., page 62, 2010, Quae - Cta - Presses agronomiques de Gembloux)
    1. (Mbîrîmbîrî nî) ...
      1. ...
      2. ...
  7. (Sêkpängö) ...
    • L’éducation de cette plante est difficile.
  8. ...
    • Par sous-étage, on entend l’ensemble des tiges, y compris les tiges non précomptables : taillis, perches, gaules, souille… Cette gestion participe à l’éducation des tiges d’élite (élagage naturel), à la maîtrise de la végétation concurrente, à l’apparition de la régénération puis à sa sélection et au dosage du mélange d’essences. — (Thierry Sardin, Chênaies continentales , Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3 → dîko mbëtï)

Âlïndïpa[Sepe]