épouse

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

épouse \e.puz\ linô gâlï

  1. wâlï
    • Depuis Michelet, on a aussi, bien souvent, incriminé l’influence exercée par le prêtre sur le comportement des épouses ; […]. En multipliant les interdits, il gênait l’épanouissement du plaisir des couples, quelle qu’ait pu être la valeur érotique de la transgression. — (Alain CorbinLes filles de noce, 1978)
    • Alors, comme personne ne voulait plus d’elle pour épouse, elle s’était réfugiée là, dans la vieille maison de son frère et y vivait avec sa tante aveugle. — (Isabelle EberhardtLe Major, 1903)
    • Cheikh Gaafar avait déjà deux épouses, et cinq filles. […] L’idée de convoler une troisième fois en noces lui plut : certes l’entente serait malaisée à son foyer. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira », na Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Les Benjamites furent avertis qu’ils pourroient s’approcher secrètement du lieu de la fête, s’aposter de manière à bien voir les femmes qui s’y trouveroient, et enlever sans résistance celles qu’ils voudroient pour épouses. — (Rabelleau, Histoire des Hébreux, tome 1, 1825, page 261)
    • Mais déjà Jourgeot, souriant à son tour, s’enquérait avec sollicitude de la santé de son épouse. — (Louis Pergaud, « La Vengeance du père Jourgeot », na Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Je ne pense jamais au Siam sans évoquer le déjeuner que fit au Palais Royal le gouverneur de l’Indochine d’alors, M. Violette, accompagné de sa très digne épouse. — (Émile Servan-SchreiberAlors raconte !, Paris : Presses de la Cité , 1967 - Versilio, 2014, chapitre 24)
    • Rosebud se cherche toujours. Elle ne sait pas exactement ce qu’elle veut, mais elle sait très bien ce qu’elle refuse : retourner à Aix et devenir la parfaite épouse d’un pinardier. — (Michel Lebrun, Les ogres, French Pulp éditions, 2014, chapitre 21)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï