Aller au contenu

épreuve

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

épreuve \e.pʁœv\ linô gâlï

  1. mandako
    • Ce blindage est à l’épreuve des balles.
  2. ngîâ tî wanguru
    • Ceux qui, à la première épreuve, auraient manqué complètement la pancarte blanche, devaient se retirer immédiatement et renoncer à concourir. — (Alexandre DumasOthon l’archer , 1839)
    • Au Parc Olympique Canada, on termine l’épreuve de bob à deux hommes interrompue la veille en raison des vents qui soufflaient trop de poussière sur la piste. — (Rapport officiel des XVes Jeux Olympiques d'hiver , Comité d'organisation des XVes Jeux Olympiques d'hiver - Calgary, 1988, lêmbëtï 34)
  3. tara
    • Les catholiques ne se sont jamais découragés au milieu des épreuves les plus dures, parce qu'ils se représentaient l'histoire de l'Église comme étant une suite de batailles engagées entre Satan et la hiérarchie soutenue par le Christ. — (Georges Sorel, « Lettre à Daniel Halévy » na 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence , 1908)
    • Tous semblaient faire partie des terribles épreuves que Dieu infligeait à son peuple, sans qu'aucun, apparemment, n’inspirât le moindre sentiment que ses croyances et pratiques religieuses méritassent quelque investigation, a fortiori fussent empreintes de la moindre légitimité. — (Henry Laurens, John Tolan & Gilles Veinstein, L' Europe et l’Islam: Quinze siècles d’histoire , Éditions Odile Jacob, 2009)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï