être

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

être \ɛtʁ\

  1. yeke
    • Les anciens avaient justement montré le rôle de l’organisme vivant comme cause génératrice des maladies, les éléments extérieurs en étant les causes provocatrices. — (Joseph Grasset, Traité élémentaire de physiopathologie clinique , tome 2, Éditions Coulet, 1911, lêmbëtï 13)
    • De fait, René se sentait apaisé plus que ne l’eût été aucun mortel en un lieu moins épouvantable qu'un franc-bord de canal au milieu de la nuit. — (« Un amour de René Descartes » na Jean Lahougue, La Ressemblance et autres abus de langage , recueil de nouvelles., Paris : les Impressions nouvelles, 1989, chapitre 8)
    • — D’où est-il ?
      — Il est de Paris.
  2. ...
    • Nous sommes en ville.
  3. (Bîanî) yeke
    • Je suis l’homme qui est en proie à une idée fixe, et cette idée est que vous soyez député de la Gironde. Cela sera-t-il ?— (Hector MalotUn mariage sous le Second Empire , 1873)
    • Je pense, donc je suis. — (René Descartes)
    • Être, ou ne pas être, c’est là la question.
      Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir
      la fronde et les flèches de la fortune outrageante,
      ou bien à s’armer contre une mer de douleurs
      et à l’arrêter par une révolte ?
      — (William ShakespeareHamlet , prince de Danemark, acte III, scène 1)
    • Il n’est plus, il est mort.
    • L’Algérie française était ; elle n’est plus. — (Alexis Jenni, L’Art français de la guerre , 2011, lêmbëtï 604)
  4. ...
    • J’ai donc rédigé un long billet, intitulé Attention manip : le “pacte 2012” de “l’Institut pour la Justice”, où je démontais point par point le procédé sur la forme, et le message sur le fond. Je n’y reviendrai pas, il n’est que de le lire. — (Maître EolasEolas contre Institut pour la Justice : Episode 1. Le Compteur Fantôme. , 14 Nyenye 2019 → dîko mbëtï)
    • Il est des hommes que la résistance anime, il en est d’autres qu’elle décourage.
  5. ...
    • — Quelle heure est-il ?
      — Il est quatorze heures cinquante huit.
    • Il est l’heure de partir.
    • Il est tard.
  6. ...
    • Pendant cette année 1912 je travaillais d’arrache-pied. Nous étions en mars et le certificat d'étude était pour la mi-juin. — (Joseph Ligneau, Comment j'ai passé le certificat d'études 1912 , édité par Didier H Touchet, Tampa Florida L.L.C., 2016, lêmbëtï 67)
    • — Quel jour sommes-nous ?
      — Nous sommes mardi.
    • Nous sommes le deux novembre deux mille sept.
  7. (Mbumbuse) ...
    • Avez-vous été à Paris la semaine dernière ?
  8. ...
    • Il est passé.
    • Il est tombé.
    • Il s’est trompé.
  9. ...
    • Quand il sera aimé.
  10. ...
    • — Je suis sur un dossier là... C’est vraiment pas du propre. — (2017, Fares C. aka John Mitzewich)

Pandôo [Sepe]

être \ɛtʁ\ linô kôlï

  1. ...
    • Quoi ! Je ne saurai point de qui j’ai reçu l’être ? — (M. Le Grand, Louis XIV et le Masque de fer , acte II, scène 6 ; Limodin imprimeur de la section des Lombards, Paris, 1791, lêmbëtï 18)
    • Pour échapper au monisme de Parménide, Aristote eût pu faire remarquer que l’expression « L’Être est » est vide de sens, car aucune expérience vécue ne correspond à la saisie de l’être en soi : nous n’appréhendons que des « étants ». — (Louis RougierHistoire d’une faillite philosophique : la Scolastique , 1925, édition 1966)
  2. ...
    • Enfin, dans tous les groupes étudiés jusqu’ici, l’individualité de chaque être se manifeste dès la première apparition du germe, dès les premiers rudimens de l’œuf, et persiste pleine et entière jusqu’à la mort. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, « Les Métamorphoses et la généagénèse » na Revue des Deux Mondes , 2e période, tome 3, 1856, âlêmbëtï 496-519)
    • […] jamais je n’ai chassé, car cette idée que j’aurais pu, délibérément et de sang froid, arracher la vie à un être quelconque, me semblait impossible et monstrueuse. — (Octave MirbeauLa Chanson de Carmen , 1990)
    • Hélas si l’homme peut quelquefois avoir pitié des bêtes, quel être supérieur aura pitié de lui? — (Jean RogissartPassantes d’Octobre , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)
    • Je n’éprouvais plus qu’une sensation vague des objets et des êtres. Tout passait devant moi, avec des formes indécises. — (Octave MirbeauLettres de ma chaumière : La Tête coupée , A. Laurent, 1886)
  3. ...
    • Ah ! Deubel, qui t’es si mal suicidé, quelle attirance avaient sous terre ton corps pourri et dans mon être l’écho douloureux de tes vers ? — (Francis CarcoMaman Petitdoigt , La Revue de Paris, 1922)
    • Mme de Gasparin persista dans son être. Aussi bien avait-elle le choix ? Telle une force de la nature, elle était immodérable par définition. — (Valérie Boissier de Gasparin avec Marie Dutoit, Mon Jura… et le monde , Naville, 1930, page XVIII)
    • Elle livrait un culte magnifique à l’érotisme, dans une sexualité débordante qui constituait pour elle la vraie musique de l’être, la fureur et l’enchantement pour " inouïr " la vie. Géraldine B. aimait les hommes et ceux-ci le lui rendaient à merveille. — (Kä Mana, Guérir l'Afrique du SIDA: problèmes, handicaps, défis et perspectives , Éditions Sherpa, 2004, lêmbëtï 27)
    • Les esclaves africains l’avaient bien compris. Ils avaient compris que l’esclavage leur ôterait leur humanité, qu’il ferait d’eux non plus des êtres, mais des choses. Qu’ils aient pris les Blancs pour des cannibales n’a rien de surprenant. — (Françoise Vergès, « À vos mangues ! » na traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine , 2005/4, n° 100, lêmbëtï 320)
  4. (Tî kûne, Könöngö) ... Ce qui constitue une chose.-->
    • La véridicité se confirme donc quand le discours dit vrai conformément à son être, quand se présente en ressemblance la chose du discours. Elle diffère nécessairement d’un discours à l’autre. — (François Bousquet, La Vérité , Éditions Beauchesne, 1983, lêmbëtï 104)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï