abominable

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

abominable \a.bɔ.mi.nabl\

  1. sïönî
    • Dois-je accorder des fonds à M. le ministre de la marine ? Mais je crains, à tort ou à raison, qu'une portion de ces fonds ne soit consacrée à des expéditions équivoques qui prolongeraient l’abominable traite des nègres, […]. — (« Opinion sur l'interdiction de la parole, discours du 14 avril 1821 » na Discours de Benjamin Constant à la Chambre des députés, Paris : chez Ambroise Dupont et Cie & chez J. Pinard, 1828, tome 1,lêmbëtï 471)
    • Mais la grande débâcle a commencé en 1875 et en 1876, quand, coïncidant avec le mouvement malthusien qui déjà gagnait les esprits, survint l’abominable phylloxera. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde, 1931)
    • Ahurissant : on la juge pour la complicité dans des crimes abominables, et Monique Olivier se dépeint en ménagère effacée, régalant son tyran de mari de cacasse à cul nu et de tarte au sucre. — (Stéphane Durand-Souffland, Frissons d'assises: L'instant où le procès bascule, Denoël, 2012)
  2. (Hön ndönî) ...
    • Il devait me les payer. Mais, comme par hasard, cet abominable pingre, doublé d'un combineur sans vergogne, n'avait jamais le sou sur lui. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette, 1930)
    • Un type au sourire abominable, sur des affiches, disait aux passants, droit dans les yeux, Votre argent m’intéresse. — (Annie ErnauxLes années, Gallimard, 2008, collection Folio, lêmbëtï 129)
    • Malgré les souffrances physiques que j’endure au moment où je trace ces lignes, je me souviens non sans une mélancolie amusée de l’abominable caban bleu marine dont m’affublait l’autrice de mes jours sans tenir compte de mes supplications : […]. — (Alain Giraudo, Le Respect qu'on se doit, Mon Petit Éditeur, 2014, lêmbëtï 19)
    • Cette comédie, cette musique est abominable.
    • Une odeur abominable. — Il fait un temps abominable.

Âlïndïpa[Sepe]