absurde

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

absurde \ap.syʁd\

  1. bübä
    • La prière, c’est […] une sorte de tapage doublé de flagornerie. Ainsi en jugent […] les rationalistes qui affirment que rien n’est aussi absurde que de s’adresser à un Dieu immuable pour lui demander de bouleverser les lois de son univers en notre faveur. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette  , Paris: Éditions de l’Épi, 1930, lêmbëtï 248)
    • Si Gobineau a été l’objet du dégoût, de la crainte, de l’ostracisme de nos « rationalistes », c’est qu’il s’est élevé à la fois contre leurs faux raisonnements et contre leur absurde principe de la primauté de la raison. — (Louis ThomasArthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816–1882)  , Paris : Mercure de France, 1941, lêmbëtï 33)
    • Ton père est mort, d’une mort bête. Toutes les morts sont absurdes, d’ailleurs. — (Jean RogissartHurtebise aux griottes  , L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, âlêmbëtï 42)
  2. (Könöngö) ...
    • Un raisonneur absurde.
    • Vous êtes absurde.

Pandôo [Sepe]

absurde \ap.syʁd\ linô kôlï

  1. ...
    • Le type est un honnête travailleur de la Mauricie, ni un sauté ni un illuminé. Mais il reconnaît avoir passé quelques années de sa vie obnubilé par les théories complotistes. (...).
      Un jour, il s’est éveillé à l’absurde de ce monde parallèle et est revenu sur terre.
      — (Mario DumontLes victimes collatérales des covidiots  , Le Journal de Québec, 13 Nyenye 2021)
    • Démonstration, preuve par l’absurde.
    • Démontrer une chose par l’absurde.
    • Réduire un homme à l’absurde, le forcer, dans la discussion, à se rendre ou à déraisonner.
    • Réduire une opinion, un raisonnement à l’absurde, montrer, prouver que le principe ou la conséquence en est absurde.

Âlïndïpa[Sepe]