angoisse

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

angoisse \ɑ̃.ɡwas\ linô gâlï

  1. (Sêndânganga) mbeto
  2. ...
    • J’avais l’impression de me noyer et une angoisse terrible, celle de la mort elle-même m’étreignit. — (Henri AllegLa Question  , 1957)
    • Tous les hommes, […], écoutaient nonchalamment, sans y prêter grande attention, un mauvais phonographe, aux accents métalliques. Du pavillon sonore sortaient des paroles qui serrèrent le cœur de Bert d’une angoisse nostalgique […]. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs  , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 385)
    • — Vous ne m’avez pas l’air pourtant aussi angoissé qu’il y a quelques jours. Avez-vous encore de ces angoisses ?
      — Je n’ai pas des angoisses, je suis dans une angoisse perpétuelle.
      — Si vous tenez bon encore quelque temps, peu à peu cela va se desserrer.
      — (Pierre Drieu La Rochelle, Le Feu follet (1931))
    • L'analyse plus approfondie de la notion de distance esthétique permet de revenir sur le rôle primordial du suspense et de l’angoisse dans le processus narratif d'un récit. — (Martine Roberge, L'art de faire peur: des récits légendaires aux films d'horreur  , Presses de l'Université Laval, 2004, lêmbëtï 178)
    • Nabet vit rouge et sentit monter en lui une colère irrationnelle. Pourtant il se contint, l’angoisse était plus forte que son ressentiment. — (Bernadette Boissié-Dubus, Sous les pavés, la plage... est rouge  , éd. Clair de Plume 34, 2015, lêmbëtï 40)
    • Mais aussi parce que nous nous trouvons à la veille d’une tragédie. L’angoisse monte, celle de perdre nos proches, ou simplement celle de mourir. — (« Carnet de la drôle de guerre » na Michel Eltchaninoffdans la newsletter du 21/03/220 de Philosophie Magazine.)

Âlïndïpa[Sepe]