appellation

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

appellation \a.pɛl.la.sjɔ̃\ linô gâlï

  1. ïrï
    • Appellation à haute voix, familière, injurieuse.
  2. (Ndê) ...
    • Ces nodules sphéroïdes ou cylindroïdes, si singulièrement affublés, en Champagne, comme en Picardie ou en Haute-Normandie, de l’appellation imprévue de pierres de tonnerre ou de pierres de foudre sont formés de cristaux prismatiques de bisulfure de fer irradiant de leur centre. — (Stanislas Meunier, « Recherches sur la craie blanche » na Compte rendu de l’Association française pour l'avancement des sciences , actes du congrès de Reims - 1907, 1908, partie 2, lêmbëtï 378)
    • […], on les désignait généralement, le premier sous le nom de gros Zidore, le second sous celui de gros Léon, appellations qui leur seyaient d’autant mieux qu’ils avaient conquis, comme il convenait à leur âge et à leur position sociale, la pointe de bedon qui confère toute son importance au campagnard cossu. — (Louis Pergaud, « Un renseignement précis » na Les Rustiques, nouvelles villageoises , 1921)
    • L’autre, sec, noueux, noiraud, correct à la façon d’un danseur salarié, répondait à l’appellation du « Mondain ». — (Francis CarcoMessieurs les vrais de vrai , 1927)
    • L’appellation « hydroxyde d’ammonium » de cette bouteille contenant de l’ammoniaque, nom donné à une solution aqueuse d’ammoniac, est incorrecte. — (John C. Kotz & Paul M. Treichel Jr, Chimie générale , traduit de l'anglais, De Boeck Supérieur, 2006, lêmbëtï 345)
  3. ...
  4. (Sêndâ ndïä) ...
    • La Cour a mis l’appellation à néant.
    • Le jugement sera exécuté nonobstant opposition ou appellation quelconque.

Âlïndïpa[Sepe]