approbation

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

approbation \a.pʁɔ.ba.sjɔ̃\ linô gâlï

  1. yëngö-da
    • Vous recherchez moins mon avis sur le parti que vous avez à prendre que mon approbation pour celui que vous avez pris. — (« Lettre de Jean-Jacques Rousseau à Henriette, du 7 mai 1764 » na Lettres philosophiques , présentées par Henri Gaston Gouhier, Paris : J. Vrin, 1974, lêmbëtï 131)
    • Cette décision est confirmée par Clotaire II. Malgré l'approbation royale, elle ne fut sans doute pas rigoureusement appliquée, car le concile de Reims (615) dut la renouveler. — (Léon BermanHistoire des Juifs de France des origines à nos jours , 1937)
    • Ces clauses jouent généralement lorsque l'entreprise est proche de la faillite. Toutefois, l’application de ces clauses est subordonnée à des garanties d'emploi et à l’approbation du syndicat et de la fédération d’employeurs. — (Études économiques de l'OCDE : Allemagne , 1997, lêmbëtï 137)
  2. ...
    • Staline ne supporte que l'approbation; il tient pour adversaires tous ceux qui n'applaudissent pas. — (André GideRetouches à mon "Retour de l'U.R.S.S." , 1937)
    • L’approbation a tellement moins de nuances que le dénigrement !— (Jean de La VarendeVersailles , édition Henri Lefebvre, 1959, lêmbëtï 133)

Âlïndïpa[Sepe]