Aller au contenu

approvisionnement

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

approvisionnement \a.pʁɔ.vi.zjɔn.mɑ̃\ linô kôlï

  1. müngö-mabôko, gbâkôbe
    • Dans Plaisance, il alla tout droit chez sa mère. Elle vivait dans une boutique d’épicerie une vie sage et encombrée. Elle ne vendait guère que pour deux sous à cause des « magasins d’approvisionnement » qui prennent tout l’argent des quartiers. Elle restait à côté de son comptoir, servait et causait, avec l’allure familière et bavarde du petit commerce. — (Charles-Louis PhilippeBubu de Montparnasse , 1901, réédition Garnier-Flammarion, âlêmbëtï 98-99)
    • La variante sur le Hodna, baptisée Etincelle, visait à couper l’approvisionnement des katibas de Kabylie en provenance de Tunisie par le Hodna et les Aurès. — (Bachaga BoualamLes Harkis au service de la France , page 31, France-Empire, 1963)
    • Si l'on prend comme exemple l'approvisionnement alimentaire, on entend par autosuffisance une complète indépendance à l'égard des importations pour répondre aux besoins alimentaires d'une collectivité ou d'une ville, un objectif difficilement atteignable même en vertu du scénario le plus optimiste. — (Luc J A Mougeot, Cultiver de meilleures villes : agriculture urbaine et développement durable , 2006, lêmbëtï 96)

Âlïndïpa[Sepe]