aromate

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Des aromates.

aromate \a.ʁɔ.mat\ linô kôlï

  1. yömbö
    • Le soleil, parvenu au zénith, brûlait de toute la force de ses feux, mais, sous les allées épaisses et sombres, il faisait doux pour se promener, et les fleurs, réchauffées par le soleil, triplaient leurs aromates. — (« La calèche » na Nikolaï GogolLes nouvelles de Petersbourg , 1835 (traduction d’André Markowicz, réédition Éditions Acte Sud, 2007, pages 266-267))
    • Il suffit d’y ajouter l’herbe, l’aromate ou le condiment voulu. — (Pierre Vican, Les 26 vertus bienfaisantes du vinaigre , 2008)
    • Unique aromate de la cuisson des grives, la sauge avait son petit buisson au jardin. Elle sortait du domaine culinaire pour entrer dans la pharmacopée domestique – au même titre que de nombreuses plantes aromatiques. — (Jean Clerc, « La tousse. La reume » na Le Journal du confinement , Charleville-Mézières : Éditions Terres Ardennaises, bïkua-okü 17 Ngubê 2020)
    • Le baume, le storax, la cannelle, l’encens, le genièvre, le girofle, la muscade, etc., sont des aromates.
    • Aromate précieux.
    • La plupart des aromates croissent dans les pays chauds et nous arrivent du Levant.

Âlïndïpa[Sepe]