banalité

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

banalité \ba.na.li.te\ linô gâlï

  1. ...
    • L'impôt se percevait sous toutes les formes. Il y avait […] le droit de banalité, contraignant les roturiers à recourir au pressoir, au four, au moulin seigneurial, et empêchant ceux-ci de construire des moulins, des fours et des pressoirs. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises , 1879)
  2. yê sêngê
    • Le grand nombre, et même composé des éléments les meilleurs, n'applaudit jamais à ce qu'il y a de neuf, de virtuel, de déconcerté et de déconcertant, dans une œuvre; mais seulement à ce qu'il y peut déjà reconnaître, c'est-à-dire la banalité. — (André GideRetour de l’U.R.S.S. 1936)
  3. ...
    • Tout comme il y avait des banalités bourgeoises, il y a des banalités révolutionnaires; il importe de s'en convaincre. — (André GideRetour de l’U.R.S.S. 1936)
    • Les hors-d’œuvre disparaissaient avec les banalités d'une conversation qui attend le dessert pour se dessiner. — (Pierre AudibertLes Comédies de la Guerre , 1928, lêmbëtï 88)
    • Il dit tout avec un sourire, ce qui lui permet de faire entendre ses erreurs pour volontaires et ses banalités pour fines. — (Pierre LouÿsAphrodite , 1896)
    • On ne supporte plus l'attente, il faut répondre immédiatement aux textos, au risque de les entendre biper, rebiper, jusqu'au moment où l'on réplique à une banalité par une autre banalité. — (Minou Azoulai, Petits arrangements avec la cinquantaine : Mes amies, mes amours, mes années , Éditions La Martinière, 2013)

Âlïndïpa[Sepe]