Aller au contenu

barbe

Alöndö na Wiktionary
Bâa ngâ : Barbe

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo 1 [Sepe]

Une barbe. (1)
Les barbes d’une plume. (3)

barbe \baʁb\ linô gâlï

  1. (Terê) küäyângâ, kûâ tî yângâ, sombere
    • Et voilà que tout à coup, parmi tant de barbes rondes, ovales, carrées, qui floconnaient, qui frisaient, qui exhalaient ambre et benjoin, fut remarquée une barbe taillée en pointe.— (Aloysius BertrandGaspard de la nuit , 1842)
    • Les étranges figures dont tout Mangarévien bigarrait sa peau, jointes à sa longue barbe et sa chevelure flottante, lui donnaient un air martial et terrible.— (Caret, « Archipel de Mangaréva (Iles Gambier) » na Revue de l’Orient , 1844)
    • Cet homme, sans chaperon et sans veste, au regard abruti, à la barbe et aux sourcils tachetés de plâtre, c’était son père!— (SaintineUne maîtresse de Louis XIII , Paris : Librairie de L. Hachette & Cie, 1858, lêmbëtï 78)
    • Zèphe lançait la nouvelle que la barbe du saint Joseph en pierre, dressé devant l’église, avait poussé de cinq centimètres dans la nuit, et il y voyait le signe que la mairie allait passer au parti de l’ordre et de la décence.— (Marcel AyméLa Jument verte , Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, lêmbëtï 182)
    • Mais le maître des Hautes Héez dédaigne toute convenance. Qu’il garde sa barbe toute entière, mais qu’il la cultive. Elle lui donne l'air d’un Robinson, d’un homme des cavernes, voire d’un hors-la-loi:— (Jean RogissartPassantes d’Octobre , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)
    • Avec des moustagaches et une barbe de plusieurs jours, on donnait l'impression d'arriver d'un maquis sud-américain. — (Claude Dubois, Je me souviens de Paris: visages, façons, histoire et historiettes du Paris populaire , Parigramme, 2007, lêmbëtï 161)
    • Il y a un siècle à peine, en France, seuls étaient glabres les hommes d’Église et les domestiques. Barbes fluviales des socialistes et des anarchistes, favoris des libéraux et des maitres d’hôtel, impériale des bonapartistes, rouflaquettes des apaches, les visages affichaient les convictions politiques et les conditions sociales.— (Dominique Jamet, « Halte peau lisse ! » na Marianne (magazine) , n° 758, 29 Ngberere 2011, lêmbëtï 92)

Âlïndïpa[Sepe]