Aller au contenu

barre

Alöndö na Wiktionary
Bâa ngâ : barré, Barre

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Une barre (1)
Statue d’un homme à la barre (4)
Une barre (14)
Une barre (17)

barre \baʁ\ wala \bɑʁ\ linô gâlï

  1. nge
    • Je me contentais depuis la veille de monter quelques instants dans la mâture ; à ce moment, je pris définitivement mon poste sur les barres du petit perroquet. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland , 1928)
    • À 9 heures du soir, la barre en chêne de mon gouvernail se brisait, mais heureusement je possédais une barre de secours en fer. — (Alain Gerbault, « À la poursuite du soleil » na tome 1 : De New-York à Tahiti , 1929)
    • Il reste à trouver celui qui t’a frappé avec une barre de fer. Celui qui ordonna à quelqu’un d’ordonner à quelqu’un qui ordonna à quelqu’un d’autre de te tuer. — (Vassilis VassilikosZ , 1966, traduit du grec par Pierre Comberousse, NRF Gallimard, 1967, lêmbëtï 342)
    • Tatiana n'avait pas mis longtemps à trouver le chemin de l'escalier du 100. Une de ses anciennes colocatrices du foyer étudiant de Tomsk officiait à la barre de strip-tease depuis l'hiver d'avant et lui avait proposé de rencontrer son patron. — (Sylvain TessonS'abandonner à vivre , Éditions Gallimard/Folio, 2015)
  2. (Zäzämä) kpûkângbi
    • Tirer une barre sur les passages qu’on veut retrancher.
    • En solfège, les mesures sont séparées par des barres qui coupent la portée de distance en distance.

Âlïndïpa[Sepe]