boutique

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Boutique du boulanger. (1)

boutique \bu.tik\ linô gâlï

  1. da tî büzë,dabüzë
    • Une pluie glacée tombait dans les rues miroitantes. Je marchais le long des boutiques, m’appuyant au rebord des devantures pour ne point m’écrouler sur le trottoir. — (Octave MirbeauLa Tête coupée,)
    • M. Tom Smallways était fruitier de son état et jardinier par vocation, et Jessica, sa modeste épouse, vaquait aux soins de la boutique. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs, 1921)
    • J’ai donc repris la file des passants […] et nous avançâmes par saccades à cause des boutiques dont chaque étalage fragmentait la foule. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932, éd. 1942, p. 156)
    • En sabots, les manches relevées sur leurs bras blancs, les filles balayaient le devant des boutiques. — (Francis Carco, Brumes, 1935)
    • Ils n’avaient pas dépassé la boutique de l’épicier, vers la mer, que le tonitrument de l’autre bal, celui qui était de ce côté-ci du fleuve, s’éleva à son tour. — (Marguerite DurasLes Petits chevaux de Tarquinia, p.112, Gallimard, 1968)
  2. ...
    • Il y a deux boutiques où l'on vend de la viande rôtie, kebab. Ces boutiques sont tenues par des Turcs, le kebab n'étant pas un mets arabe. — (Burckhardt, « Voyages en Asie » na Histoire universelle des voyages effectués par mer ou par terre dans les cinq parties du Monde, revus ou traduits par Albert Montémont, Paris : chez Armand-Aubrée, 1833, lêmbëtï 31)
    • On arriva sur une petite place circulaire, où étaient dressées quelques boutiques, un bal, un manège. Il n’y avait pas grande foule, quelques badauds seulement circulaient. — (André DhôtelLe Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
  3. ...
    • Se mettre en boutique, ouvrir boutique.
    • Entreprendre quelque espèce de commerce ou d’industrie à boutique ouverte.
    • Il me faut du repos. C’est une marchandise dont vous ne tenez pas boutique à la foire, sous l’enseigne de Motus-un-doigt-sur-la-bouche. Allez rire et ne restez pas ici. C’est malsain : la vieillesse se gagne. — (Anatole FranceLe crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, lêmbëtï 192)
    • Fermer boutique, cesser de travailler ou de vendre, quitter le commerce.
  4. (Tôngbi) ...
    • Il a vendu sa boutique, son fonds de boutique.
    • Il a engagé toute sa boutique.
  5. (Na sïönî nî, Mbumbuse) ...
    • Certains au sein des forces de l’ordre, qui ne tarissent pas d’éloges sur l’homme, l’imaginent déjà dans un rôle de grand patron de la police, capable de réconcilier les nombreuses boutiques qui composent la maison. — (Nicolas Chapuis, « Remaniement : au ministère de l’intérieur, passages obligés et accueil mitigé pour Castaner » na Le Monde, 17 Ngberere 2018 → dîko mbëtï)
  6. ...
    • Aller prendre du poisson à la boutique.
  7. (Mbäkôro) (Ardennes) ...

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï