boycottage

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

boycottage \bɔj.kɔ.taʒ\ linô kôlï

  1. (Mbäkôro) käïngö
    • Le boycottage des briseurs de grèves.
    • Quant au crime de boycottage, comment soutenir que les mesures d’exception soient proposées pour le prévenir ou le réprimer ? Savez-vous quel est le plkus fervent adepte de cet art qu’on croit à tort d’origine irlandaise ? John Bull en personne. C’est lui qui a depuis longtemps inventé cette forme spéciale d’excommunication contre les Irlandais. No Irish need apply : Pas d’Irlandais ! est un dicton bien connu en matière d’annonces et d’offres d’emploi. — (J. Williams, « L’Irlande et la discussion de l’adresse (Lettres d’Irlande) » na La Justice  , 1 février 1881, en rubrique, n° 383, page 1 → dîko mbëtï)
    • La Land league de Cork, dans son meeting de samedi, a décidé le boycottage de tous les marchands de beurre qui ne font pas partie de l’association. On en a affiché la liste. — (« Brèves de la section « Irlande » » na La Liberté  , 13 Lengua 1881, lêmbëtï 2 → dîko mbëtï)
    • Le boycottage n’est autre que la systématisation de ce que nous appelons en France la mise à l’index.
      Si le mot boycottage tend à s’introduire chez nous c’est qu’il apporte avec lui une idée plus révolutionnaire que celle attribuée jusqu’ici au mot
      mise à l’index. — (Confédération générale du travailBoycottage et sabotage : rapport de la commission du boycottage au Congrès corporatif tenu à Toulouse en septembre 1897  , page 6 → dîko mbëtï)
    • Le 19 octobre, l’Assemblée sanctionnait les propositions faites par le Comité des Dix-huit (boycottage de l’Italie, appui initial des États qui y prennent part) et ajourne au 31 pour décider l’entrée en vigueur des actions. — (Victor MargueritteAvortement de la S.D.N.  , 1936)

Âkpalêtôngbi[Sepe]

Âlïndïpa[Sepe]