brancardier

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

brancardier \bʁɑ̃.kaʁ.dje\ linô kôlï

  1. watipôi
    • Bert fut désigné comme brancardier, et il aida à transporter les blessés dans le plus proche des vastes hôtels qui faisaient face à la rive canadienne. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 304)
    • Seuls les brancardiers sont prêts; ils sont même partis : il faut les arrêter de force et les faire passer à l'arrière du bataillon. — (Jean GiraudouxRetour d'Alsace - Août 1914 , 1916)
    • François marchait près de la civière. On n'apercevait pas Lulu : elle avait le visage couvert d'un drap et la forme de son corps disparaissait sous un amas de couvertures étroitement bordées. Les brancardiers pressèrent l'allure. — (Francis CarcoBrumes , Paris: Éditions Albin Michel, 1935, âlêmbëtï 170)
    • Des brancardières se pressent devant les wagons. De qui émane le message qui les avisa ? Je ne me pose pas la question. Ma vue se porte, malgré moi, vers une des horloges de la gare : elle marque une heure moins vingt. — (Une famille dans la guerre)

Âlïndïpa[Sepe]

Rumëen[Sepe]

Pandôo [Sepe]

brancardier \sêndagô ?\

  1. watipôi