breuvage

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

breuvage \bʁœ.vaʒ\ linô kôlï

  1. yênyö
    • Toutes les maîtresses de maison connaissent, pour les avoir éprouvées, les difficultés et les fatigues occasionnées par le versage des breuvages chauds, […]. — (Gaston Tissandier, La Nature : revue des sciences et de leurs applications aux arts et à l’industrie, volume 18, 1890, lêmbëtï 422)
    • Elle passait son temps à composer des breuvages et à deviner le sort par des moyens étranges, se servant d’omoplates de moutons tués à la fête du printemps, de marc de café, de petites pierres et des entrailles des bêtes fraîchement saignées. — (Isabelle EberhardtDans la dune,)
    • Le soir, au lieu du cous-cous traditionnel, Mohammed me sert un tâjin de lièvre que j’arrose d’une double ration de thé pour me dédommager de l’affreux breuvage que j’ai dû avaler hier. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 121)
    • Ces messieurs étaient attablés autour de vichy-fraise et de vittel-cassis, innocents breuvages qui, […], jouissent d'une rassurante vertu, laissant le cerveau lucide quand on se voit obligé de boire souvent et qu’on ne veut pas courir le risque de s’enivrer. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • On aurait pu se croire dans un fumoir anglais
      Nous sirotions à deux un breuvage irlandais
      Dehors, c’était la pluie, la tempête, le froid
      À nos pieds, reposait un très vieux braque hongrois.
      — (François MorelFumoir anglais, 2006)
  2. (Gbâmangbôkô) (Mbîrîmbîrî nî) ...
  3. (Mbîrîmbîrî nî) ...
  4. (Kanadäa) ...

Âlïndïpa[Sepe]