brigadier

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

brigadier \bʁi.ɡa.dje\ linô kôlï

  1. mokönzi tî bïrïgâdi
    • Un brigadier indigène de spahis, qui avait connu Abd-el-Kader ben Smaïl, et qui avait vu Yasmina, la reconnut. — (Isabelle EberhardtYasmina  , 1902)
    • Au bout d’une demi-heure environ, les deux gendarmes arrivèrent. Le brigadier Sénateur était très haut et maigre, le gendarme Lenient, gros et court. — (Guy de MaupassantLa Main gauche - Le lapin  , 1889)
  2. ...
    • Au milieu de ces hôtes habituels, deux individus, assis ce soir-là à l’écart, s’entretenaient à voix basse, dévisageant les buveurs. C’étaient le brigadier de police Eck et l’un de ses agents. — (Jules VerneUn drame en Livonie  , 1904)
  3. (Gbâmangbôkô) ...
  4. ...
  5. ...
  6. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Son statut social n'a alors pas grand chose à voir avec celui d'un facteur ou d'un chargeur qui de 1100Frs en début de carrière, perçoivent entre 1 800 et 2 000 Frs en fin de parcours, dans le meilleur des cas, celui où ils accrochent les grades de facteur-chef ou de brigadier. — (Christian Henrisey, Postiers en grèves, 1906-1909  , Ed. Comité d'entraide Sud-Est PTT, 1995)

Pasûndâ [Sepe]

brigadier \bʁi.ɡa.dje\ linô kôlï

  1. (Tî kûne) ...
    • Ça devait être le tour de la 104 : le sous-brigadier de devant a quitté le guichet après avoir reçu double louchée, ce qu’on appelle la portion brigadière. — (Alexandre SoljenitsyneUne journée d’Ivan Denissovitch  , 1962 ; traduit du russe par Lucia et Jean Cathala, 1976, lêmbëtï 97)

Âlïndïpa[Sepe]