brise

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

brise \bʁiz\ linô gâlï

  1. kêtê pupu
    • Puis, l’influence du printemps se faisait sentir, et chacun aspirait avec une véritable ivresse les brises plus tièdes qu'il apportait. — (Jules VerneLe Pays des fourrures , Paris: J. Hetzel et Cie, 1873)
    • La mer était belle, et ses vagues allongées fuyaient devant une légère brise du nord-est. Nous sortîmes sans peine du Sound et fûmes bientôt en pleine mer. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, « L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste » na Revue des Deux Mondes , tome 30, 1842)
    • Les goélands à l'aile grise
      Les hirondelles de la mer
      À leurs petits les jours de brise
      Apprennent le chemin de l'air.
      — (Pierre DupontLe Chant des transportés , 1848)
    • Pendant la première semaine, la brise fut très légère et excessivement variable, tournant constamment du Nord au Suroit, en passant par l’Est. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti , 1929)
    • Vers le soir, il entre dans un champ de blé, de blés hauts et mûrs, dont la brise balance mollement les beaux épis d’or. — (« La Mort du chien » na Octave MirbeauLettres de ma chaumière , 1886)
    • La brise fraîchissante du soir avait séché et soulevé ses cheveux, donnait à son visage un désordre à travers lequel apparaissait de la brutalité. — (Jacques Decrest, L’Oiseau-poignard , éditions de Flore, 1936, chapitre X)
  2. ...
    • Il n’y avait pas un bateau de pêche en vue. Seulement, au large et déjà coupé à demi par la ligne de l’horizon, un navire, toutes voiles déployées, attendait le retour de la brise de terre, et s’y préparait, comme un oiseau de grand vol, en ouvrant ses hautes ailes blanches. — (Eugène FromentinDominique , L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, lêmbëtï 145)
    • Dès qu'il fait beau, la moindre brise soulève une fine poussière basaltique qui noircit tous les objets et pénètre dans les habitations les mieux closes. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla , Paris : E. Plon & Cie, 1883, lêmbëtï 47)
  3. (Sêndâsû, Pagao) ...
    • Dans les forêts que leur souffle balance,
      Les brises du matin célèbrent son retour.
      — (Casimir DelavigneParia, I, 5)
    • Les jours filent clairs parmi le friselis des feuilles, le froufroutement des brises, les odeurs âpres des humus, le parfum des sèves, entouré d'oiseaux et d'abeilles. — (Jean RogissartPassantes d’Octobre , Paris: Librairie Arthème Fayard, 1958)
  4. (Ngbêne, Mbäkôro) ...

Âlïndïpa[Sepe]