commander

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Angelë[Sepe]

Pandôo [Sepe]

commander \kəˈmɑːn.də\

  1. kômändâ

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

commander \kɔ.mɑ̃.de\

  1. komandêe
    • C’est à vous de commander, à moi d’obéir.
    • Carcassonne alors fit partie du domaine royal, et un sénéchal y commandait pour le roi de France. — (Eugène Viollet-le-DucLa Cité de Carcassonne éd. 1888 , 1888)
    • Ma liberté est de ne pas savoir d'où viennent mes idées, c'est-à-dire de ne pas avoir une idée qui commande et assigne toutes mes autres, leurs retours, leurs amours... — (Paul ValéryTel Quel , Gallimard, édition 1943, lêmbëtï 295)
    • Tonton Mbagnick appelle le serveur et commande un ballon de Kir Royal et demande à Meïssa Bigué ce qu’il voulait prendre. — (Ameth Guissé, Femmes dévouées, femmes aimantes , L’Harmattan, 2011, lêmbëtï 46)
    • Ici même, sur ce dernier ourlet du plateau de Lorette, qui commande la plaine de Douai-Liévin et le bassin de Lens […] la lutte fut infernale. — (Charles Le GofficBourguignottes et pompons rouges , 1916, lêmbëtï 199)
    • Le volant balourdé est commandé par une courroie actionnée elle-même par une poulie motrice. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon , Paris : chez Dunod, 1938, lêmbëtï 37)
    • Dans l’appartement de ma grand-mère, toutes les pièces se commandaient. — (André GideSi le grain ne meurt, lêmbëtï 26)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï