coquillage

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Les coquilles des mollusques marins sont collectivement nommées coquillages. (2)
Divers coquillages. (2)

coquillage \kɔ.ki.jaʒ\ linô kôlï

  1. (Susu) kakö-mbamba
    • Il mangeait les coquillages crus ; les coquillages sont, dans une certaine mesure, désaltérants. — (Victor HugoLes Travailleurs de la mer)
    • L’industrie tire encore des fils pour tissus du fond des mers dont le plus remarquable est le tissu fabriqué à l’aide du « byssus » d’un coquillage appelé « Pinna » et qui se rencontre dans la Méditerranée. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1ère partie : Fibres animales & minérales , Encyclopédie Roret, 1914)
    • Ça me rappelle le vieux port marseillais, les marchandes de coquillages, les pieds-paquets et le vin de Cassis, doré comme du soleil. — (Victor Méric, « Les Compagnons de l’Escopette » na 1930 , 187-188)
  2. (Könöngö) ...
    • Après le repas, plusieurs cadeaux me furent présentés, notamment des nacres, des coquillages et plusieurs chapeaux tressés en paille de pandanus. — (Alain GerbaultÀ la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti , 1929)
    • Les peuples préhistoriques ont eu des conventions monétaires, de coquillages, pierres, pépites ou lingots de métaux précieux, de valeur intrinsèque relative constante, pour acheter des objets moins portatifs dont le possesseur était titulaire. C’était des constitutions financières démocratiques de l’âge d’or. — (Géo, Démocratie Européenne , Saint-Nazaire : Imprimerie ouvrière, 1924, non paginé :, lêmbëtï 3)
  3. (Sêkpängö) ...
    • Chaque coquillage incrusté
      Dans la grotte où nous nous aimâmes
      A sa particularité
      [...]
      Mais un, entre autres, me troubla.
      — (« Coquillages » na Paul VerlaineFêtes galantes , 1891, âlêmbëtï 21-22).

Âlïndïpa[Sepe]