corridor

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Angelë[Sepe]

Pandôo [Sepe]

corridor \ˈkɒ.ɹɪ.ˌdɔː(ɹ)\

  1. (Da) lûngu

Âlïndïpa[Sepe]

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Un corridor.

corridor \kɔ.ʁi.dɔʁ\ linô kôlï

  1. (Da) lûngu
    • Karl ! Karl ! s’écria le landgrave en s’élançant comme un insensé dans le corridor où l’attendait son frère d’armes. — (Alexandre DumasOthon l’archer, 1839)
    • Aussitôt dispersée à travers les salles, en fuite dans les corridors, en ribambelle jusqu'en haut de l’escalier, l’armée se laissa balayer par la tempête de la déroute. — (Pierre LouÿsLes Aventures du roi Pausole, 1901)
    • […] il fallait ne pas être dégoûté pour aller chez ces gens-là, car la femme était toujours ivre et le mari si ignorant qu’il disait collidor pour corridor. — (Marcel ProustUn amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, lêmbëtï 95)
    • De jour, le corridor était dans la pénombre et c'est presque à tâtons qu’on trouvait la clinche du salon d’attente. — (Georges SimenonLe voyageur de la Toussaint, Paris : Gallimard, 1941, chap. 2)
    • Cependant, Pétrouchka emporta le pantalon et l’habit zinzolin moucheté, les étendit sur un porte-manteau et se prit à les brosser et vergeter si furieusement que le corridor fut bientôt rempli de poussières. — (Nicolas GogolLes Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • La porte s’ouvrit sur un corridor qui sentait le linoléum, avec un portemanteau en bambou à droite, des plantes vertes, dans des cache-pot de faïence. — (Georges SimenonLes Vacances de Maigret, Presses de la cité 1948, Place des éditeurs, 2012, chap. 4)

Âlïndïpa[Sepe]