cruche

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Une cruche à eau corse. (sens 1)

cruche \kʁyʃ\ linô gâlï

  1. tasêse
    • Aujourd'hui, on y fabrique des vases, des cruches, des pots, des cache-pots. Mais attention, ils ne sont pas de la même couleur qu'à Soufflenheim ! Rien à voir ! — (Pierre Kretz & Astrid Ruff, L'Alsace pour les Nuls  , Éditions First, 2016)
    • Cruche pleine d’huile, pleine d’eau.
    • Si l’homme ressemble un peu à mon père, la femme n’est pas ma mère — ça, c’est sûr, bien qu’elle se comporte comme telle quand elle vient me voir tous les jours : elle me caresse la main, m’embrasse les cheveux, me masse les pieds en suivant les instructions du physiothérapeute, et dispose des campanules et des anémones dans une cruche qu’elle a apportée ici. — (Belinda Bauer, Cadavre 19  , 2015).
    1. ...
  2. (Sûîsi) mbelêka
    • Tu seras mieux dans ton lit avec une bonne cruche. — (A. Belperroud, Les Toutes bonnes du syndic  , Lausanne, 1973)
  3. (Mbumbuse) ...
    • Quelle cruche ! Elle a encore tout inversé !
    • M... disait d'un sot sur lequel il n'y a pas de prise : "C'est une cruche sans anse.". — (Sébastien-Roch Nicolas de ChamfortMaximes et pensées, caractères et anecdotes)
    • Dites donc, maman Blidot, vos enfants sont ignorants comme des cruches ! — (Comtesse de SégurL’Auberge de l’Ange-Gardien  , 1888)
    • Je suis une cruche, j’en ai la preuve. Julia l’a fait ! Oui, Julia l’a fait. Alors que moi, je n’ai même pas encore embrassé. Quelle débâcle… — (Éric-Emmanuel SchmittLe Poison d’amour  , Paris: éditions Albin Michel, 2014, âlêmbëtï 25)

Pasûndâ [Sepe]

  1. wabübä
    • Avoir l’air cruche.
    • 3 février 1941 – Elle doit me croire falote et cruche ; j’ai envie de resonner et de recommencer ma visite, en étant vraie, cette fois. — (Benoîte et Flora GroultJournal à quatre mains  , Denoël, 1962, lêmbëtï 140)

Âlïndïpa[Sepe]