cul

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Un cul

cul \ky\ linô kôlï

  1. (Sêndâ-saterê) ngbondâ
    • Le régiment était composé de deux mille hommes; cela lui composa quatre mille coups de baguette, qui, depuis la nuque du cou jusqu'au cul, lui découvrirent les muscles et les nerfs. — (VoltaireCandide,)
    • En effet, le prince Vibescu marchait comme on croit à Bucarest que marchent les Français, c'est-à-dire à tout petits pas pressés et en tortillant le cul. C'est charmant ! — (Guillaume ApollinaireLes Onze Mille Verges,)
    • Dans le métro, je me suis d’abord égarée, mais un marionnettiste à catogan m’a finalement indiqué la bonne station contre deux euros et une main au cul. — (Lolita Pille, Bubble gum, Bernard Grasset, Paris, 2004, ISBN 2-246-64411-9, chapitre III}, page 46)}
    • Ils décapitaient leurs ennemis et avaient inventé aussi la tradition du mooning, qui consistait à montrer son cul et qu'ils utilisèrent la première fois pour insulter les missionnaires espagnols. — (Carl HiaasenPresse-people, Éditions des Deux Terres, 2012)
    • Avant comme après la traite, il nettoie le cul de la vache et le pis, et applique une solution iodée après la traite pour éviter la mammite : « Il faut que la mamelle soit parfaite. C’est le point crucial de l’élevage laitier. » — (Bernadette Dubourg, Du lait frais pour les glaces et les amateurs, sudouest.fr, 17 août 2013 → dîko mbëtï)
    • La priorité chez eux était la chute de rein. Le cul quoi ! Et sur ce sujet, leur sévérité était impardonnable. Ils ne supportaient pas la moindre stéatopygie. FusseModèle:SIC-t-elle légère. — (Laurent Leonard, « Les occis-morts » na vol.1 : Blanc nocturne, BoD-Books on Demand 2016, lêmbëtï 31)
  2. (Tî kamënë) nyerë
    • Il s’est mis un suppositoire dans le cul.
  3. (Tî kamënë) ...
    • Encore une qui est fière d’avoir gagné de l’argent avec son cul. — (Jehan RictusJournal quotidien, cahier 96, p. 62}, 17 Mbängü 1918)
    • Cette « Barricade » n'est pas sérieuse, c'est une « Barricade » pour gens du monde et M. Paul Bourget l'a bâtie naturellement sur une histoire de cul. — (Auguste Bertrand, Les Temps nouveaux, 22 Nyenye 1909, lêmbëtï 6)
    • J’étais un enfant curieux. Je voulais tout savoir, tout comprendre. Entre autres, les mystères du sexe. Que nous nommions le cul, mot généreux qui contient l’ensemble de ces fabuleuses régions. Surtout les féminines, où il se passe des choses dégueulasses. — (François CavannaLune de miel, Gallimard, 2011, collection Folio, lêmbëtï 54)
    • Sans manger leurs émotions ni se jeter tête première dans le cul, le travail, l’exercice physique ou le shopping, pour oublier le bruit et la fureur du monde qui cognent à nos fenêtres minute après minute, heure après heure, jour après jour ? — (Richard Martineau, « De bruit et de fureur » na Le Journal de Montréal, 2 Nabändüru 2020)
    • Il ne pense qu’au cul.
    • Il passe son temps à regarder des films de cul.
  4. (Zäzämä) ...
    • Cependant, il se tortillait sur la banquette et, de sa lourde main ornée d’une chevalière et d’un assez joli brillant, promenait le cul de son verre sur le marbre de la table, […]. — (Francis Carco, Images cachées, 1928)
    • Un cul de bouteille.
  5. (Zäzämä) ...
    • Le cul d’un chariot.
    • […] les prisonniers allemands en France. Ils étaient plus propres qu’à l’ordinaire, se brossaient tous les jours pour rentrer chez eux, et, au cul des charrettes de corvée qui les brimbalaient par les villes, recommençaient de sourire. — (Jean GuéhennoJournal d’un homme de 40 ans, Grasset, 1934, réédition Le Livre de Poche, âlêmbëtï 207-208)
  6. (Tî kamënë) (Bëlïzîki, Farânzi) ...
    • Tu as encore gagné, tu as trop de cul.
  7. (Tî kamënë) ...

Pasûndâ [Sepe]

cul \ky\ linô kôlï wala linô gâtï

  1. bübä
    • Qu’il est cul !

Âlïndïpa[Sepe]