Aller au contenu

dérober

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî 1 [Sepe]

dérober \de.ʁɔ.be\ palî tî mbenze

  1. nzï
    • Elle dérobait du kohl à sa mère pour s’en noircir les cils et donner à ses yeux agrandis la langueur du regard des gazelles. — (« Zariffa » na Out-el-KouloubTrois contes de l’Amour et de la Mort , 1940)
    • Au dépôt de munitions de l'Organisation Todt de Sables-d'Or, cent capsules détonantes et huit cartouches de poudre noire sont dérobées entre septembre 1942 et janvier 1943. — (Alain Lozac’h, Visages de la Résistance bretonne: réseaux et mouvements de libération en Côtes-d'Armor , Coop Breizh, 2003, lêmbëtï 114)
    • Lors d'une halte, en remontant dans le truck, Paul montre à Stacy les cookies qu'il a dérobés. En retour, elle lui montre les deux yaourts à boire qu'elle a subtilisés. — (Philippe Onagre, Runaways: Fugues , BoD-Books on Demand France, 2010, lêmbëtï 35)
    • lindisû: Il peut avoir pour complément le nom de la personne à qui l’on dérobe quelque chose: Ce domestique dérobe ses maîtres.
    • (Zäzämä)Dérober à quelqu’un le secret qu’il ne voulait pas révéler.
    • (Zäzämä)Les faveurs que l’intrigue dérobe au mérite.
    • (Zäzämä)Dérober à quelqu’un la gloire qui lui est due, le mérite d’une belle action.
    • Malgré les prétentions et les bonnes intentions des entreprises victimes de piratage informatique, il est très difficile de s’assurer que les données personnelles n’ont pas été dérobées, estime un expert en informatique. — (Martin Lavoie, « Attaques informatiques: difficile de prouver que vos données n’ont pas été volées » na Le Journal de Québec , 15 Kakauka 2020)
  2. (Wapolïpa) kpë
    • Se dérober à la discussion.
    • Se dérober pour ne pas fumer.

Âlïndïpa[Sepe]