dehors

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Mbasêlî [Sepe]

dehors \də.ɔʁ\

  1. na gîgî
    • Va jouer dehors.
  2. (Gbâmangbôkô) (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • La mer est grosse dehors.
  3. ...

Tähüzü [Sepe]

dehors \də.ɔʁ\

  1. (Ngbêne) na gîgî tî

Pandôo [Sepe]

dehors \də.ɔʁ\

  1. ...
    • Le jour était ensoleillé, de telle sorte qu’après cette lumière éclatante du dehors, sa chambre, au rez-de-chaussée, me paraissait tout à fait noire. {{lïndïpa|Vladimir Debagori-Mokrievitch, « [[s:Souvenirs sur Bakounine}}
    • Fatigué du vacarme des réjouissances qui battaient leur plein au château, Sir Trystan Delanyea déambulait sur le chemin de ronde du rempart en humant à pleins poumons l'air frais du dehors. — (Margaret MooreLe baiser du guerrier , traduit de l’anglais, éditions Harlequin, collection « Les Historiques », 2007, chapitre 1)
    • Cette maison paraît belle par le dehors.
  2. (Sêmîngi, Mbîrîmbîrî nî) ...
  3. (Sêmîngi) ...
  4. (Könöngö) ...
    • […] le marquis d’Aiglemont finit par se persuader à lui-même qu’il était un des hommes les plus remarquables de la cour où, grâce à ses dehors, il sut plaire […]. — (Honoré de BalzacLa Femme de trente ans , 1855)
    • C’est le troisième arrière-faix des impuretés du dix-huitième siècle, apparaissant en celui-ci sous les graves dehors d’une philosophie, d’une politique, d’une littérature […]. — (Hippolyte CastilleLe Prince de Talleyrand , 1857)
    • Comme homme, il manquait de dehors, d’où l’on a conclu qu’il était grossier. — (Eugène FromentinLes maîtres d’autrefois , Hollande, XVI ; Manz éditeur, Vienne, s. d., lêmbëtï 334)
    • Moi, qui n’ai rien que mon génie, et qui suis absolument dépourvu de dehors, comme ils disent ; absolument dépourvu de brillant, et sans conversation, et sans talent de société, et presque sans intelligence après tout ! — (Valery LarbaudFermina Márquez , 1911, réédition Le Livre de Poche, âlêmbëtï 180-181)
    • Le Chartrain est cupide, apathique et salace, répliqua l’abbé Plomb ; cupide surtout, car la passion du lucre est ici, sous des dehors inertes, féroce. — (Joris-Karl HuysmansLa Cathédrale , Plon-Nourrit, 1915)
    • Kinkin, vers la quarantaine, était un gaillard de taille moyenne qui dissimulait sous des dehors chétifs et une allure pataude une force herculéenne et une agilité de singe. — (« L’Évasion de Kinkin » na Louis PergaudLes Rustiques, nouvelles villageoises , 1921)
    • Et quand on voit que ça ne suffit pas, on va passer à la vitesse supérieure — le garrot se resserre — et on le nomme au fond de la Tunisie, qui était une colonie française à l’époque, avec un fort détachement militaire, et – perversité de perversité – sous des dehors purement administratifs de mutation, de mouvement des hommes, on va dire : « Il faut que le colonel Picquart, en tant que spécialiste des services secrets, aille voir dans le sud tunisien ce qui se passe »… en sachant très bien que des rebelles à l’autorité française, des Tunisiens, faisaient la guerrilla avec les troupes coloniales françaises… et on l’envoie là-bas en espérant qu’une balle perdue l’atteindra. — (Christian Vigouroux, L’Ombre d’un doute : Le Dossier secret de l’affaire Dreyfus , réalisé par Alexandra Ranz et Jean-Christophe de Reviere, présenté par Franck Ferrand, France 3, 4 Mbängü 2015)
  5. ...

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï