derrière

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Derrière féminin. (2)

derrière \dɛ.ʁjɛʁ\ linô kôlï

  1. ...
    • Ils guignaient depuis longtemps, pour leur nouvelle installation, […] une petite boutique, en forme de hangar, avec une vitrine d’une seule glace et une unique pièce sur le derrière. — (H. G. Wells, « La Guerre dans les airs » na 1921  , 47)
    • Le derrière de la tête.
    • Porte de derrière.
    • Seulement il faut que M. le vicomte sache que l’établissement a deux portes : la principale, devant laquelle je suis resté, et une autre sur les derrières du jardin.— (Hector MalotUn mariage sous le Second Empire  , 1873)
  2. (Terê) ngbondâ
    • Ils [les élèves externes] ne comprenaient pas toujours notre langage, dont la virile grossièreté les dépassait. Le leur était d’une correction désolante : ils allaient jusqu’à dire « Un coup de pied au derrière ! » — (Marcel PagnolLe temps des secrets  , 1960, Le Livre de Poche, lêmbëtï 325)
    • Alphonse Allais : Oui, Monsieur, j’ai bien reçu votre lettre. Je l’ai même parcourue d’un derrière distrait. — (Michel TournierJournal extime  , 2002, Gallimard, collection Folio, lêmbëtï 59)
    • Le père Noël empoigna le Loup, le cala sous son bras et lui donna une fessée si forte que les vibrations des claques sur le derrière du loup faisaient tomber la neige des arbres. Le Loup criait, pleurait, se débattait en gigotant, mais je vous jure qu’il n’avait plus froid ! — (Robert AyatsLe Loup qui voulait manger le Père Noël  , 2007)
    • « Qu’est-ce qui est noir et blanc et rouge sur le derrière ?
      — J’donne ma langue au chat.
      — Un zèbre qui a des irritations à cause de ses couches. »
      — (Pouce-Pouce voyage dans le temps  , Humongous Entertainment, 1997)
    • Se dessina au fil de son imagination une galerie de fesses à la blancheur douteuse, de trous de balle hémorroïdaires, de derches de fiotes, de popotins pratiques, de croupes rétives, de derrières voluptueux, de raies au parfum de crevettes avariées. — (Pascal Gonthier, En courant vers le Minotaure  , Éditions Publibook, 2009, lêmbëtï 25)
  3. (Sêmîngi, Mbäkôro) ...
    • À part les nombreux varioleux, dont le déplacement était impossible, les malades et les blessés avaient été évacués au loin sur les derrières. — (Alfred ChanzyLa 2e Armée de la Loire)
    1. (Sêkpängö) ...
      • Gestas, dans la rue, n’avait qu’une idée en tête, qui était de rentrer dans l’église par une porte latérale afin de surprendre, s’il était possible, le suisse sur ses derrières et de mettre la main sur un petit vicaire qui consentît à l’entendre en confession. — (Anatole FranceL’Étui de nacre  , 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, âlêmbëtï 118-119)

Âkpalêtôngbi[Sepe]

Tähüzü [Sepe]

Regarder derrière soi.

derrière \dɛ.ʁjɛʁ\

  1. ...
    • Sous une toilette criarde, ton corps mouvant laisse derrière lui flotter un sillage embaumé. — (Francis Carco, « L’Amour vénal » na 1927  , 16)
    • Ruisselant de sueur, Jimmy tourna la clef dans la serrure, ouvrit la porte, fit entrer Jim et la referma derrière lui. — (Francis CarcoL’Homme de minuit  , 1938)
    • S’embusquant alors derrière un massif, le fusil au poing, il attendait, des heures et des heures, qu’un chat vînt à passer. — (« Mon oncle » na Octave MirbeauContes cruels)
    • Vers le soir, nous commençons à distinguer des formes vagues qui se dessinent derrière le voile de brume, […]. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla  , Paris : E. Plon & Cie, 1883, lêmbëtï 39)
    • Les sièges derrière eux étaient occupés par un vieux couple qui transportait une grosse poule rousse. — (Arto Paasilinna, Moi, Surunen, libérateur des peuples opprimés  , traduit du finnois par Anne Colin du Terrail, Éditions Gallimard (coll. Folio), 2016, chap. 10)
    • (Zäzämä) On ne sait pas ce qu’il a derrière la tête : Se dit pour une pensée, une pensée que l’on tient secrète.
    • Il ne faut pas regarder derrière soi : Il faut continuer quand on a bien commencé, quand une fois on s’est engagé dans une carrière.
    • Laisser quelqu’un bien loin derrière : Le surpasser, avoir beaucoup d’avantage sur lui.

Mbasêlî [Sepe]

derrière \dɛ.ʁjɛʁ\

  1. ...
    • Je l’ai laissé bien loin derrière.
    • Regarder derrière.
    • Qu’importe que cela soit devant ou derrière ?
    • Il fauchait les touffes d’échaudures qui poussaient dans la pâture de derrière. — (Daniel Bernier, « Les terres meurtries » na vol.2: Léona  , Éditions l’Archipel, 2004)
    • Regarde derrière cette colline.

Âlïndïpa[Sepe]