dette

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

dette \dɛt\ linô gâlï

  1. bôon, kiri, ködä, külä, yongo
    • Elle avait épousé un beau garçon sans fortune, mort au commencement de 1809, en lui laissant deux enfants très-jeunes avec une quantité de dettes. — (Gustave FlaubertTrois Contes, 1877)
    • Quoique […] j’eusse économisé quelques sous sur mes omnibus et mes déjeuners, il me fallut, plusieurs fois, avoir recours à l’obligeance d’un ami afin de payer des termes en retard et les dettes criardes. — (Octave MirbeauLettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Vers 1929, ce réseau de dettes enchevêtrées était si serré que l’on estimait que le service des dettes de l’État, des fermiers et des industriels, absorbait les trois quarts des revenus du pays. — (André MauroisChantiers américains, 1933)
    • Des créanciers qui réclament le remboursement de leurs dettes excitent toujours les rancœurs de leurs débiteurs. — (Léon BermanHistoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Ce serait un comble que pour sortir de la crise financière, on oriente l’épargne vers les dettes souveraines. Je préfère qu’on stimule l’économie par la production. — (François Hollande, « Si je suis élu, je passerai un contrat avec l’industrie » na L’Usine nouvelle, n°3246, 30 Föndo 2011, lêmbëtï 32)
    • Alcolo génétique, Bibo ne taffait pas et croulait sous les dettes, larguait toute sa thune dans la boisson et de temps en temps dans un tapin du cours de Vincennes. — (Zarca, Paname Underground, Éditions Goutte d'Or, 2017)
    • La crise du Covid-19 pourrait finalement faire de Bruno Le Maire le ministre de la nationalisation d’Air France et d’un déficit et d’une dette records, dans l’espoir de contenir, «quoi qu’il en coûte», l’incendie économique. — (Lilian Alemagna, « Face à la crise, un Bruno Le Maire à contre-emploi » na Libération, n° 12078 du lundi 6 avril 2020, lêmbëtï 10)
  2. (Zäzämä) ...
    • Il a une dette envers la société.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï