deuil

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

deuil \dœj\ linô kôlï

  1. müä
    • Suis-je heureux ? Oui ; je n’ai ni deuil, ni regrets, ni désir compliqué ; donc, je suis heureux. — (Henri Barbusse, L’Enfer, 1925)
    • Ici bas, quand le deuil fond sur nous, nous ne pouvons hélas! que nous arrêter un instant pour pleurer. Il nous faut très vite nous remettre en marche. — (Joseph CaillauxMes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Oui, mon père à peine en terre, j’étais coupable, oubliant mon deuil, trahissant mon chagrin et son souvenir. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, 1954)
    • Les deux compères se mirent à rire du fond de la gorge, laissant échapper des bouffées d’air saccadées, mais tout en maintenant leurs lèvres et leurs mâchoires en position de deuil, jusqu’à en être endolories. — (Amin MaaloufLe rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 102.)
  2. (Könöngö) ...
    • Le jour où l’on apprit la mort de ce grand homme d’état fut un jour de deuil.
  3. (Pagao) ...
    • Le deuil de la nature. – La nature est en deuil.
  4. (Könöngö) ...
    • La veuve de Henri II était vêtue de ce deuil qu’elle n’avait point quitté depuis la mort de son mari. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1886)
    • La mère de Zariffa, déjà prévenue, et la figure couverte de pâte bleue en signe de grand deuil, arriva en hurlant […] — (Out-el-Kouloub, « Zariffa », na Trois Contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
  5. ...
    • Tendre une église de deuil. – Magasin de deuil. – Papier de deuil.
  6. ...
    • On a abrégé les deuils. – Le deuil des veuves ne dure plus qu’un an. – L’année de deuil.
  7. ...
    • J’ai vu passer le deuil. – Mener, conduire le deuil.

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï