digue

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

digue \diɡ\ linô gâlï

  1. kängängö-ngû
    • II faut donc taluter l’écore dans le premier cas & combiner l'éloignement de la digue avec la puissance à laquelle elle peut avoir à résister ; car les digues n'ont pas toujours la hauteur & la consistance nécessaires. — (Médéric Louis Élie Moreau de Saint-MéryDescription topographique, physique, civile, politique et historique de la partie française de l’isle Saint-Domingue, Philadelphie, Paris, Hambourg, 1797-1798, lêmbëtï 145)
    • On évalue aux trois quarts de l'île les fonds dont le niveau n'est pas plus élevé, et qui, par conséquent, pourraient être submergés par une très-forte marée, favorisée par des vents impétueux ; mais cette coïncidence est fort rare dans sa plus grande intensité, et des digues connues sous le nom de lévadons suffisent presque toujours pour en arrêter les ravages. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue » na Annales de l'agriculture française, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, 2e série, tome 34, lêmbëtï 71)
    • Des phares éloignent les navires des dangers ou les conduisent dans les ports abrités par des digues construites en luttant contre les tempêtes. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland, 1928)
    • Soulagement à Saint-Joseph-du-Lac dans les Laurentides qui, une fois les autorisations obtenues, ainsi que le financement des autres paliers de gouvernement, ira de l'avant avec un appel d'offres, probablement d'ici la fin de l'année, pour la construction d’une digue dans le secteur du ruisseau Perrier. — (Agence QMI, Saint-Joseph-du-Lac aura finalement sa digue, Le Journal de Montréal, 28 Nabändüru 2020)
  2. ...
  3. (Zäzämä) ...
    • Les passions rompirent les digues de la justice. — (Esprit Fléchierle Tellier.,)
  4. ...
    • C’est mon dogue, ma dague et ma digue, locution de l’argot du Temple qui signifie, mon chien, mon couteau et ma femme, fort usité parmi les pitres et les queues rouges du grand siècle où Molière écrivait et où Callot dessinait. — (Victor HugoLes Misérables, 1862)

Âlïndïpa[Sepe]