don

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche
Bâa ngâ : doôn, dôn

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Dons à l'UNICEF

don \dɔ̃\ linô kôlï

  1. matabïsi
  2. ...
    • Ils sont bien loin de nous ces premiers jours du monde
      Où, prodiguant ses dons, la nature féconde
      Laissait vivre mille ans ses enfants nouveau-nés
      […] — (Octave CrémazieÀ M. et Mme Hector Bossange, Citry, 14 Ngberere 1876)
    • Les dons faits à une église, à un hospice, à une œuvre humanitaire, aux pauvres.
  3. ...
    • Il m’a laissé à son départ tous ses livres en don.
    • Quel don magnifique vous me faites !
    • Les dons de la terre : Les productions de la terre.
    • Les dons de la fortune : La richesse.
    • Don mutuel : Donation mutuelle.
    • Le ciel, la nature l’a comblé de ses dons.
    • C’est un beau don de la nature qu’une heureuse mémoire.
    • Déjà la légende lui attribuait des dons surnaturels. — (Joseph ConradLord Jim, 1900, traduit de l’anglais par Philippe Neel, 1921)
    • Henri avait eu l’occasion […] d’observer maints individus comblés de ces dons mystérieux qui liquident toutes les difficultés et sont comme le « Sésame, ouvre-toi » devant les huis les plus récalcitrants. — (Victor MéricLes Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • C't'un artiste, mon père
      Y a jamais été à' école pour apprendre ça
      C'comme un don
      Yé capable d'dessiner tout c'qu'y voit
      Excepté ma mère
      Y dit qu'est trop belle pis qu'y a jamais voulu essayer.
      — (Tex Lecor, chanson Noël au camp, 45 tours Je t'amène avec moi - Noël au camp, 1968,)
    • Cet acteur, cette actrice a le don des larmes.
    • Il a le don de plaire à tout le monde, le don de plaire. On l’emploie quelquefois ironiquement.
    • Il a le don de déplaire, le don de se faire haïr de tout le monde.
  4. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Le don se composait de deux choses : « le pouvoir » d’abord, qui était mystérieux et congénital, certainement d’essence divine. Et ensuite « la formule » ; elle était inscrite sur cette feuille parcheminée et tant culottée sur laquelle Nannette lisait à mi-voix. C’était un charabia aux consonances barbares. — (Henri VincenotLa Billebaude, 1978, lêmbëtï 78)

Pandôo 2[Sepe]

don \dɔn\ linô kôlï

  1. ...
    • Bardé de fer, botté de cuir et casqué d’or,
      Don Ruy Diaz appelé le Cid Campéador,
      Étant à Rome, entra pour dire une prière
      Dans l’église du chef des saints apôtres, Pierre.
      — (Catulle MendèsContes épiques : Don Ruy Diaz, 1872)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï