dos

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

dos \do\ linô kôlï

  1. (Sêndâ-saterê) pekô,pokô
    • Tandis que j’arrondis le dos en m’inclinant, elle m’honore d’un salut de tête qui ne met en jeu que les vertèbres de son long cou, […]. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, 1892)
    • Je demeurai couché sur le dos, les yeux grands ouverts, fixant le plafond. — (Henry Miller, « L'ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive », na dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
  2. ...
    • Il leur suffisait […] de passer la main sur le dos d’une vache pour que le lait tournât en urine. — (Octave MirbeauRabalan,)
  3. ...
    • Le dos d’un habit, d’une robe, partie d’un habit, d’une robe qui sert à couvrir le dos;
    • Le dos d’une chaise, d’un fauteuil, etc., partie d’une chaise, etc., contre laquelle on s’appuie le dos.
    • Le dos d’un livre, partie opposée à la tranche et sur laquelle on met ordinairement le titre.
    • Dos brisé, reliure faite de telle sorte que le livre que l’on ouvre ne se referme pas de lui-même.
    • Le dos d’un papier, d’un billet, d’un acte, etc., le revers.
    • Mettre sa signature au dos d’un chèque.
    • Le dos de la main, côté extérieur de la main, opposé à la paume de la main.
  4. ...
  5. ...
  6. ...
  7. (Ngbêne) ...
    • Puis, déguerpissant tour à tour,
      Chaque dos rentre sa marmite,
      Compte la braise et fait l’amour !
      — (Georges Gillet, Le Fin de siècle, du 20 Föndo 1891, lêmbëtï 2)
    • […] mais qu'un mec se soit appelé un dos, un poisse et, plus tard, un hareng, ça ne change rien à son état civil. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
  8. ...
    • avoir le dos de
    • prendre le dos de
    • offrir son dos

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï