elle

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Polïpa [Sepe]

elle \ɛl\ wala \ˈɛ.lə\ linô gâlï

  1. lo
    • Elle était demeurée longtemps debout devant ces hautes coques dont les hublots laissaient voir l’intérieur des cabines éclairées. — (Francis Carco, Brumes, 1935)
    • Rosebud se cherche toujours. Elle ne sait pas exactement ce qu’elle veut, mais elle sait très bien ce qu’elle refuse : retourner à Aix et devenir la parfaite épouse d’un pinardier. — (Michel Lebrun, Les ogres, French Pulp éditions, 2014, chap. 21)
    • Une prise de becs dénoterait entre Thomas et elle une intimité qu’elle ne tient pas à faire réexister face à cet homme. — (Madeleine ChapsalLa mieux aimée, Fayard, 1998, lêmbëtï 31)
    • Quand il pousse la porte du Café du Pont, à Vrigne-aux-Bois, la tante est derrière le comptoir. Le café est à elle. C’est elle qui a fait dire qu’il n’avait qu’à venir. — (Michel Séonnet, Le vent vivant des peuples: récits et légendes de Champagne-Ardenne : 1945-2005, Creaphis Éditions, 2006, lêmbëtï 73)
    • Se diriger vers elle.
    • Elle, elle aurait osé dire cela !
    • Je le lui dirai à elle.
    • Je veux la voir, elle.
    • L’Angleterre, elle, a, au début, fait bon accueil à cette proposition : puis nous avons vu peu à peu apparaître dans l’opinion publique anglaise une certaine gêne qui s explique si on écoute la réponse du Japon. Le Japon, lui, a été tout de suite d’une extrême nervosité. Nous avons su presque immédiatement que M. le Président Hara, chef du gouvernement japonais, no s’y rendrait pas lui-même, puis, dans les déclarations du Japon, les réticences se sont multipliées. — (L’Asie française : bulletin mensuel du Comité de l’Asie française, vol. 21, n°1 - vol. 22, n°6, 1921)

Pandôo [Sepe]

elle \ɛl\ wala \ˈɛ.lə\ linô kôlï

  1. ...
    • Avec un elle et pas un emme. Parce que la mangouste-mayonnaise ça n'existe pas. — (site fmr-ides.blogspot.com, 11 Mbängü 2011)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï