embarras

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

embarras \ɑ̃.ba.ʁa\ linô kôlï

  1. mi
    • Il y a toujours de l’embarras dans cette rue. Un embarras de voitures. Faire, causer un embarras. Se tirer d’un embarras.
    • Elles sont bien sombres, ces rues, bien boueuses, bien encombrées de voitures, de caisses, de ballots, de paquets de toute espèce, et c’est difficilement que nous parvenons à nous faufiler au milieu de ces embarras sans cesse renaissants. — (Hector MalotSans famille , 1878.)
    • Pas une querelle entre nous ; chez lui pas la moindre marque de la supériorité que lui donnait sa position, et chez moi pas le plus léger embarras ; je n’avais même pas conscience que je pouvais être embarrassé. — (Hector MalotSans famille , 1878.)
    • Entrés dans la campagne, notre embarras commença. — (Gustave Flaubert et Maxime Du CampPar les champs et les grèves (Voyage en Bretagne) , 1886, Le Livre de poche, 2012, page 174}.)
  2. (Sêndânganga) ...
    • Il y a un peu d’embarras. Embarras gastrique. Embarras intestinal.
  3. (Mbumbuse, Zäzämä) moyayä
    • Faire de l’embarras, des embarras, ses embarras : Se donner de grands airs, ou afficher des prétentions ridicules, quand on voit le résultat.
    • Cet homme fait bien de l’embarras, bien des embarras.
    • […] Fezensac est malade, ce sera Duras qui mènera tout, et vous savez s’il aime à faire des embarras, dit le duc qui n’était jamais arrivé à connaître le sens précis de certains mots et qui croyait que faire des embarras voulait dire faire non pas de l’esbroufe, mais des complications. — (Marcel ProustÀ la recherche du temps perdu , 1920–1921, tome 3 Le Côté de Guermantes)
  4. (Zäzämä) ...
    • Il y a de l’embarras dans ce procès, dans cette succession. Il y a de l’embarras dans ses affaires.
  5. (Bîanî) ...
    • […] de grands embarras financiers avaient conduit le gouvernement à signer avec des compagnies de chemin de fer des conventions que les radicaux avaient dénoncées comme étant des actes de brigandage […] — (« 1908, page 281 » na Georges SorelRéflexions sur la violence , chapitre VI})
    • Le départ des juifs n’avait pas supprimé les embarras financiers de leurs clients et ceux qui avaient besoin de capitaux n’eurent d’autre ressource que de s’adresser aux prêteurs chrétiens (lombards ou cahorsins). — (Léon BermanHistoire des Juifs de France des origines à nos jours , 1937.)
    • Les bijoux plus sérieux, déposés, eux, dans un coffre-fort de banque, furent vendus par moi un jour d’embarras de trésorerie […] — (Marguerite YourcenarSouvenirs pieux , 1974, collection Folio, lêmbëtï 68)
  6. ...
    • Je me suis vu dans un étrange embarras.
  7. ...
    • Il ne pouvait cacher son embarras. Tout le monde s’aperçut de son embarras. Tout trahit son embarras.

Âlïndïpa[Sepe]