Aller au contenu

embonpoint

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

embonpoint \ɑ̃.bɔ̃.pwɛ̃\ linô kôlï

  1. sêkönöngö
    • C'était une grande femme qui avec moins d’embonpoint eût eu la taille belle, et une beauté romaine que bien des gens préféraient à celle de sa sœur. — (Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon , Paris : A. Sautelet & Cie ; Alexandre Mesnier, 1829, vol.11, lêmbëtï 206)
    • Quoique La Brière fût alors mince, il appartient à ce genre de tempéraments qui, formés tard, prennent à trente ans un embonpoint inattendu. — (Honoré de BalzacModeste Mignon , 1844 ; 1855, édition Houssiaux)
    • C’était à cette époque une femme de cinquante-deux à cinquante-trois ans à peu près, qui conservait, grâce à son embonpoint plein de fraîcheur, les traits de sa première beauté. — (Alexandre DumasLa Reine Margot , 1886, volume I, chapitre VI)
    • Bakounine était d’une colossale stature, encore que son embonpoint fût évidemment dû à sa maladie. — (Debagori-MokrievitchSouvenirs sur Bakounine , traduits par Marie Stromberg, La Revue blanche, 1895)
    • Elhamy, de son côté, changeait. Il prenait de l'embonpoint; ses traits s'empâtaient quelque peu. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira » na Trois contes de l'Amour et de la Mort , 1940)
    • (Zäzämä)La Verse ou le versage des blés, et de beaucoup de plantes céréales, est un accident occasionné, ou par de grands vents, des orages, de fortes pluies, ou par le trop d’embonpoint que prennent les plantes dans les temps chauds et humides. — (Jean Baptiste Henri Joseph Desmazières, Agrostographie des départemens du Nord de la France , 1812, lêmbëtï 130)

Âlïndïpa[Sepe]