Aller au contenu

exercer

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

exercer \eɡ.zɛʁ.se\ wala \ɛɡ.zɛʁ.se\

  1. fa na
    • Exercer des soldats ; les exercer au maniement des armes, à manœuvrer.
    • Exercer des écoliers à la composition, à composer.
  2. (Könöngö) sâra
    • Jacques Monceau de Tournai avait étudié à Genève en 1566 et y avait exercé le ministère ; appelé au pastorat d’Anvers, il vint visiter Lille. — (Charles-Louis Frossard, L’Église sous la croix pendant la domination espagnole , 1857)
    • La tentation d’être un chef juste et humain est naturelle dans un homme instruit ; mais il faut savoir que le pouvoir change profondément celui qui l’exerce ; et cela ne tient pas seulement à une contagion de société ; la raison en est dans les nécessités du commandement, qui sont inflexibles. — (AlainSouvenirs de guerre , p. 235, Hartmann, 1937)
    1. (Bîanî)
      • Il était agent de change, mais il n’a exercé que peu de temps.
      • Cet avocat, ce médecin n’exerce plus.
      • [À Shanghai], les étrangers sont soumis aux lois de leurs pays respectifs, et les Chinois sont naturellement sous la coupe de leurs autorités ; mais celles-ci ne peuvent exercer contre ceux de leurs nationaux habitant les concessions, que de concert avec les consuls sous la protection desquels les concessions se trouvent placées. — (Eugène Buissonnet, De Pékin à Shanghai : souvenirs de voyages (1871). )

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï