exorbitant

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

exorbitant \ɛɡ.zɔʁ.bi.tɑ̃\

  1. (Sêndâ ndïä) ...
    • Action pénale exorbitante du droit commun.
    • « Les citoyens du Québec sont en droit de s’attendre à ce qu’un organisme muni des pouvoirs importants et presque exorbitants tels que ceux qui ont été conférés à l’UPAC agisse de façon prudente et équitable », soutiennent MM. Bonhomme et Despaties. — (Jean-Louis Fortin et Félix Séguin, « Infractions policières alléguées dignes d’une série de fiction », Le journal de Montréal, 24 octobre 2020 → dîko mbëtï)
  2. ngangü
    • Oh ! Malkin, je vous le promets, est une bête prudente, qui refusera de porter un poids exorbitant. — (Walter ScottIvanhoé , traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Cela est absolument inadmissible. Il ne faut jamais accorder à une seule personne, fût-elle en danger de mort, le privilège exorbitant de mettre en péril, et en péril très grave, toutes les personnes qui font partie d'un train. — (Maxime Du Camp, « Les chemins de fer à Paris » na Revue des Deux Mondes , V.74, 1868, lêmbëtï 127)
    • […], on chercha, dans le Midi, à les déposséder des biens immeubles qu’ils détenaient […]. La tactique consistait à les accabler d’impôts exorbitants et à en poursuivre le recouvrement d’une manière impitoyable. — (Léon BermanHistoire des Juifs de France des origines à nos jours , 1937)
    • Les sociétés Anaconda et Kennecott s’étaient préparées de longue date à la nationalisation — imposant entre autres, grâce au « Nuevo trato » de 1955, des marges bénéficiaires exorbitantes, et qui le devinrent davantage encore après la « chilénisation » de 1965 à 1969. — (Armando UribeLe livre noir de l’intervention américaine au Chili , traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)

Âlïndïpa[Sepe]