Aller au contenu

fée

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

Représentation d’une fée.

fée \fe\ linô gâlï

  1. mamîwatâ
    • Pourquoi restaurer les histoires vermoulues et poudreuses du moyen-âge, lorsque la chevalerie s’en est allée pour toujours, accompagnée des concerts de ses ménestrels, des enchantements de ses fées et de la gloire de ses preux ? — (Aloysius BertrandGaspard de la nuit , 1842)
    • De ce capharnaüm d’armures, de hennins et de gorges d’une blancheur lunaire dans lequel mon imagination se plaisait est sorti le concept de la fée, ou de la femme telle qu’à la fois je la souhaitais et redoutais, enchanteresse capable de toutes les douceurs mais recélant aussi tous les dangers, comme la courtisane (mot qui débute avec « courtine » pour finir avec « pertuisane », ce qui Modèle:incise m’aurait paru un argument inébranlable à l’appui de ce que j’avance). — (Michel LeirisL’Âge d’homme , 1939, collection Folio, âlêmbëtï 137-138)
    • Et l'historien que je suis n'est pas sans savoir que nos ancêtres croyaient en l'existence des fées. À Carignan, on parle encore aujourd'hui de « la Bonne Dame », qui protège la ville des malheurs, et qui par bien des aspects ressemble à une fée. — (Roger Maudhuy, Les Fées dans les contes populaires , CPE Éditions, 2014, préface)

Âlïndïpa[Sepe]