fêler

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

fêler \fɛ.le\ palî tî mbenze

  1. sûru
    • Il ne faut pas exposer ce vase à la gelée, elle le fêlerait.
    • Ce plat se fêlera, si on l’approche trop du feu.
    • (Mato) Les pots fêlés sont ceux qui durent le plus, se dit des personnes qui, étant d’une santé délicate, se ménagent mieux que les autres.
    • Le tuyautage de la turbine est fêlé au ras de la coque, les mécaniciens font une réparation de fortune. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland , 1928)
  2. (Zäzämä) ...
    • La voix des clavecins s'est tue ou s'est fêlée. — (Proust, Plais. et jours , 1896, lêmbëtï 138)
  3. (Zäzämä) ...
    • À Paris, il n’y a pas de grande recette sans grande dépense. Toutes les fortes têtes s’y fêlent, comme pour donner une soupape à leur vapeur.— (Honoré de BalzacLes Comédiens sans le savoir , 1846)
    • L'esthétique de M. Mallarmé est de donner la sensation des idées avec des sons et des images. Ce n'est là, en somme, que la théorie des Parnassiens, mais poussée jusqu'à ce point où une cervelle se fêle. — (Zola, Doc. littér. , 1881, lêmbëtï 141)

Âlïndïpa[Sepe]