Aller au contenu

fadaise

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

fadaise \fa.dɛz\ linô gâlï

  1. bübä tënë
    • Il n'est rien de plus inepte qu'un séminariste ; rien de moins propre à être un jour ce que l'on veut qu'il soit, un pasteur éclairé : ces jeunes gens n'ont la tète remplie que de fadaises mystiques. — (Nicolas Edme Restif de La Bretonne, « Monsieur Nicolas » na part.1 : Souvenirs d’enfancean V)
    • Cette gentillesse qui abrégeait les formes et supprimait les fadaises ridicules que tout garçon se croit tenu de débiter à la belle fille dont il essaie de faire sa maîtresse, m'avait séduit. — (Francis CarcoMessieurs les vrais de vrai , 1927)
    • Et encore bien d’autres bénignités et fadaises que je lui débitais. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit , Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, lêmbëtï 265)
    • Mais comment ces détestables fadaises ont-elles pu s’accréditer? — (VoltairePhilosophie , 1825)

Âlïndïpa[Sepe]