favorite

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Pasûndâ [Sepe]

favorite \fa.vɔ.ʁit\ linô gâlï

  1. yëngö

Pandôo [Sepe]

favorite \fa.vɔ.ʁit\ linô gâlï

  1. ...
    • Elle avait été la favorite de sa mère, la reine de la maison sous ma grand’mère, qui ne s’amollissait que pour elle, la tutrice de ses sœurs plus jeunes, la médiatrice de ses frères… — (Alphonse de LamartineNouvelles confidences, 1863)
  2. ...
    • C'est contre elles et l'air de galanterie que Mme de Chartres prévient sa fille, car cette cour est surpeuplée de femmes de petite vertu, toujours prêtes à se donner, comme des odalisques de sérail, même si elles ne sont plus favorites: […]. — (Constant Venesoen, Études sur la littérature féminine au XVIIe siècle : Mademoiselle de Gournay, Mademoiselle de Scudéry, Madame de Villedieu, Madame de Lafayette, Summa Publications, Birmingham, Alabama, 1990, lêmbëtï 105)
    • Surtout, cette irruption de l’argent facile, avec la spéculation, et l’apparition de nouveaux riches, avait contribué à bousculer l’ordonnancement social : ainsi, était-ce la fille d'un commissaire aux vivres, une bourgeoise, une financière enrichie, la « Poisson », qui devint la favorite de Louis XV […]. — (Marc FerroHistoire de France, éd. Odile Jacob, 2003)
    • Qu’importe qu’elle soit titrée duchesse ou qu’elle soit simple demoiselle, à partir de l’instant où la favorite fait comprendre aux courtisans son pouvoir sur le roi, elle acquière une position solide à la cour, dans l’esprit de ses membres, bien qu’elle peut la perdre du jour au lendemain sur un caprice du roi. — (Anaïs Geeraert, Louis xiv et les reines de cœur, éditeur lulu, 2010)

Âlïndïpa[Sepe]