gicler

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

gicler \ʒi.kle\

  1. fi, fi ngû
    • Elle court. Elle remonte le sentier, piétinant dans les flaques qui giclent. — (Claude FarrèreL’Homme qui assassina , 1907, lêmbëtï 295)
    • Il passait constamment sa main gauche sous son nez, comme pour arrêter le saignement. Mais le sang giclait toujours. — (Jean-Paul SartreLa Nausée , Gallimard, 1938, lêmbëtï 211)
    • Je mordais l’orange, un jus sucré giclait dans ma bouche. — (Françoise SaganBonjour tristesse , Julliard, 1954, lêmbëtï 36)
    • Sa misère et sa honte lui serviront de passeport pour entrer au ciel. Là-haut, la boue de son existence giclera autour d’elle en étoiles glorieuses. — (Marcel AyméClérambard , II, 3, 1950, lêmbëtï 95)
  2. ...
    • Le plomb sort par les entailles et se répand dans les chairs en tournoyant et en giclant. — (Georges DuhamelChronique des Pasquier , Mercure de France, Paris, 1938, vol. 7 : Cécile parmi nous, lêmbëtï 121)
    • Il giclait des quartiers de viande, des morceaux de fesses, des rognons loin, jusque dessus la Rue royale et puis dans les nuages. C’était l’odeur impitoyable, la tripe dans l’urine et les bouffées des cadavres, le foie gras bien décomposé… — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Mort à crédit , Denoël, Paris, 1936, page 380)
  3. ...
    • Les hommes bien habillés qui font attention à ne pas salir leurs chaussures, à ne pas gicler leurs pantalons bien pliés. — (Anne-Lise GrobétyZéro positif , Bertil Galland, Vevey, 1975, lêmbëtï 192)
  4. (Mbumbuse) ...
    • Et à droite, là où c’est coupé, il y a un autre type, et ce type, c’est Monk ! Et là, on comprend tout ! D’un coup de ciseau, on le fait gicler, l’indésirable ! Le fâcheux ! Merci, au revoir ! — (Laurent de WildeMonk , 1996, collection Folio, lêmbëtï 114)
    • Maintenant les nains ont giclé Blanche Neige et tapent. — (IAMPetit Frère)
  5. (Tî kamënë) tûku ngûterê
    • Parfois, il y a une éjaculation pas totalement rétrograde mais le sperme ne gicle plus. — (L'activité sexuelle , Éditions Le Manuscrit, lêmbëtï 107)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï