Aller au contenu

goulot

Alöndö na Wiktionary

Yângâ tî Farânzi[Sepe]

Pandôo [Sepe]

goulot \ɡu.lo\ linô kôlï

  1. yângâ (tî )
    • Belhumeur introduisit entre ses dents serrées le goulot d’une bouteille de cuir pleine de rhum, et l’obligea à boire quelques gouttes de liqueur. — (Gustave AimardLes Trappeurs de l’Arkansas , 1858)
    • La codia saisit alors une bouteille d’eau de fleurs d’oranger ; elle porte le goulot à ses lèvres, gonfle sa bouche de liquide qu’elle recrache à la façon des repasseurs aspergeant leur linge. — (Out-el-Kouloub, « Nazira » na Trois contes de l’Amour et de la Mort , 1940)
    • On me proposa du café et, chose curieuse, je fus convié à l’arroser d’une dose de rhum qu’on fit basculer d’une bouteille, emmanchée d’un goulot-verseur. — (Antoine BlondinMonsieur Jadis ou l'École du soir , 1970, réédition Folio, 1972, lêmbëtï 181)
    • Ils sont bientôt tous les cinq réunis autour de la table, vautrés sur les chaises, à boire la bière au goulot et à faire tourner des joints. — (Hannah RichellLa Maison du lac , traduit de l'anglais par Florence Hertz, Paris : chez Belfond, 2015, chapitre 2)
  2. (Sêkpängö) yângâ (tî zo)

Âlïndïpa[Sepe]