grossir

Alöndö na Wiktionary
Aller à la navigation Aller à la recherche

Farânzi[Sepe]

Palî [Sepe]

Loupe grossissant un timbre. (2)

grossir \ɡʁɔ.siʁ\

  1. kono
    • Elle a un manteau qui lui grossit la taille.
    • Les pluies ont grossi la rivière.
    • Les arrérages ont grossi la somme.
    • L’arrivée des renforts a grossi son armée d’un quart, de la moitié.
    • Ces notes grossiront beaucoup le volume.
  2. (Sêkpängö) ...
    • Lunette qui grossit les objets.
    • (Zäzämä) La peur grossit les objets, on s’exagère ce qu’on craint.
    • Grossir sa voix, lui donner plus de volume et de gravité, faire la grosse voix.
  3. (Zäzämä) yê kono
    • Il cherche à grossir mes torts.
  4. kono
    • En été, il arrive souvent que des rivières guéables en temps ordinaire grossissent subitement à la suite de la fonte des neiges. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, lêmbëtï 11)
    • Le nuage se grossit. … La foule se grossissait. — La nouvelle s’est grossie de mille détails absurdes.
  5. ...
    • Vous avez grossi depuis un an.
    • J’ai grossi de deux cent grammes.
    • les dernières années ont été les plus meurtrières en trois décennies pour les piétons, en partie parce que les véhicules ne cessent de grossir. — (Eric Sagen, Les accidents de voiture causent la mort, des blessures et des traumatismes. Pourquoi les ignorons-nous ?, ThePressFre, 24 Ngberere 2021)
  6. (Gbâmangbôkô) ...
    • Nous avions bien fait de nous presser ; à peine la dernière caisse rendue à destination, la houle, sans que le vent soufflât, grossit rapidement. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland, 1928)

Âlïndïpa[Sepe]

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed., 1995 → dîko mbëtï